L'initiative qui va donner un élan au marché du carbone

Publié le 27/10/2016 à 09:00

L'initiative qui va donner un élan au marché du carbone

Publié le 27/10/2016 à 09:00

Par François Normand

(Photo: 123rf.com)

Le Québec vient de faire un pas important dans la lutte aux changements climatiques grâce à la Caisse d'économie solidaire Desjardins et Fondaction CSN.


Elles ont créé une ligne de crédit de 2,5 millions de dollars destinée à la Coop Carbone. Cette société est responsable de faire les transactions entre les acheteurs et les vendeurs de crédits de réduction de gaz à effet de serre (GES) sur le marché du carbone ou le Western Climate Initiative (WTI), qui comprend le Québec et la Californie.


Concrètement, ces fonds permettront à la Coop Carbone d'acheter plus rapidement et simplement des crédits sur le marché du carbone.


En fait, elle n'aura plus besoin coordonner en même temps le vendeur, l'acheteur et la banque - sans parler des avocats et du notaire - pour réaliser une transaction, explique le PDG de la Coop Carbone, Jean Nolet.


«Désormais, grâce à cette ligne de crédit, on peut acheter des crédits sur le marché sans devoir les vendre immédiatement. On peut par exemple trouver un vendeur dans les prochaines semaines», dit-il, en précisant que cela va accroître la fluidité et la liquidité du marché.


Le montage financier se déploie en deux phases:


- La Caisse d’économie solidaire Desjardins est le prêteur. C’est donc elle qui rendra les fonds disponibles, et ce, jusqu’à concurrence de 2,5 M$. Cet argent ne pourra servir qu'à acheter des crédits compensatoires reconnus.


- Fondaction CSN garantit pour sa part jusqu’à 90 % du montant utilisé sur le crédit.


La ligne de crédit de 2,5 M$ est novatrice, car ce serait la première fois qu'une institution financière accepte de prendre des crédits compensatoires en garantie en Amérique du Nord.


C'est cette garantie - conjuguée à la ligne de crédit de 2,5 M$ - qui permettra d'accroître la fluidité et la liquidité dans le marché du carbone, selon Marc Picard, directeur général de la Caisse d'économie solidaire, et Geneviève Morin, chef de l'investissement chez Fondaction.


Pour comprendre son importance, on peut notamment donner l'exemple du secteur immobilier. Si les banques n'avaient pas les maisons en garantie, elles n'accorderaient pratiquement pas de prêts et le marché immobilier sera beaucoup moins fluide et liquide.


Même s'il ne comprend que le Québec et la californie en ce moment, le marché du carbone est appelé à croître, selon Jean Nolet.


L'Ontario s'y joindra le 1er janvier 2018, tandis que l'État de Washington et l'Oregon sont en discussion. L'Alberta a son propre marché du carbone, mais il n'est toutefois pas lié au WCI, du moins pour l'instant.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre


image

Sommet Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre

Sur le même sujet

Dépendance au pétrole: Québec prévoit 1,5 G$ de mise au vert

Le gouvernement Couillard vise une réduction de 40% du pétrole consommé d'ici 2030.

La recette concrète d’un grand brasseur pour innover

16/06/2017 | Matthieu Charest

Une formule secrète afin d’économiser, réduire son empreinte écologique et améliorer son image de marque.

À la une

Initiés: un administrateur de BRP vend 43% de ses actions

La transaction survient au moment où le titre s’échange à un seuil record.

Le plus gros actionnaire de Tembec dit pouvoir saborder l'offre d'acquisition

16:27 | Julien Arsenault, PC

Oaktree dit avoir récolté suffisamment d'appuis pour saborder la proposition de 807 millions $ US.

Vive 375! Les retombées ne se font pas attendre

13:38 | Simon Lord

Petit bilan provisoire de l'impact de l'anniversaire de la métropole.