Une recommandation d’analyste fait grimper l’action de BlackBerry de 13 %

Publié le 04/02/2013 à 13:49, mis à jour le 04/02/2013 à 13:50

Une recommandation d’analyste fait grimper l’action de BlackBerry de 13 %

Publié le 04/02/2013 à 13:49, mis à jour le 04/02/2013 à 13:50

Par lesaffaires.com

Au lendemain du Super Bowl durant lequel BlackBerry a présenté la première publicité télévisée de son appareil Z10, l’action de l’entreprise canadienne s’est enflammée, prenant 13 %.


La publicité n’a cependant rien à voir avec l’engouement des investisseurs. Il faut plutôt aller chercher du côté des analystes financiers. Celui de la firme de courtage Bernstein a fait une recommandation favorable sur le titre de Blackberry, auquel il a attribué la note de «Surperformance de marché». Bernstein n’avait pas accordé cette note depuis trois ans au fabricant de téléphones intelligents.


«Nous avons rehaussé la cote de BlackBerry car nous croyons que le BB 10 est parti pour connaître un solide départ, a expliqué Pierre Furragu à une note envoyée à ses clients. Même si l’avenir à long terme de la plateforme est incertain, tout semble en place pour que le nouveau BlackBerry connaisse un bon début»


L’analyste a haussé son cours cible sur le titre, le faisant passer de 12 $ à 22 $. En milieu de journée, le prix de l’action avait gagné 12,9 % par rapport au prix de fermeture de vendredi. À 13h30, l’action cotait à 14,69 $ à la Bourse de Toronto.


A partir d’aujourd’hui, le symbole Boursier de BlackBerry est BB à Toronto et BBRY à la Bourse Nasdaq.


 

À la une

Ces prévisions devraient changer votre façon de voir le dollar canadien

Vous craignez d’acheter des devises américaines ou d’investir au sud de la frontière? Considérez ceci.

Pourquoi Couche-Tard ne relèvera pas son dividende?

Alimentation Couche-Tard devrait dévoiler un bond de 37% de son bénéfice trimestriel, le 28 novembre.

Vendredi fou: question de survie pour les détaillants

23/11/2017 | Martin Jolicoeur

Contrairement à ce que l’on a déjà observé aux États-Unis, aucune mort d'homme n'est encore envisagée.