Une forte hausse des prix de l'essence fait bondir l'inflation au Canada

Publié le 17/12/2009 à 12:02

Une forte hausse des prix de l'essence fait bondir l'inflation au Canada

Publié le 17/12/2009 à 12:02

Par lesaffaires.com

Le prix de l'essence à bondit de 14,1% en novembre. Photo : Bloomberg

Le taux annuel d'inflation a bondi en novembre au Canada pour s'établir à 1%, alors qu'il s'était chiffré à 0,1% en octobre. Ce chiffre dépasse de loin les attentes des économistes sondés par Thomson Reuters qui attendaient une hausse de 0,3%.


Statistique Canada explique cette hausse par une croissance de 14,1% des prix de l'essence le mois dernier par rapport à la période correspondante en 2008. Cette hausse est survenue après une décroissance de 13,1 % d'octobre 2008 à octobre 2009. L’agence fédérale précise que les prix de l'énergie ont progressé de 1,3 % de novembre 2008 à novembre 2009, après avoir baissé de 12,7 % le mois précédent.


La comparaison mensuelle de l'agence fédérale établit que d'octobre à novembre derniers, les prix ont progressé de 0,5% au pays.


De novembre 2008 au mois dernier, les prix ont augmenté dans sept des huit principales composantes de l'Indice des prix à la consommation (IPC), dans toutes les provinces du pays. Seule la composante logement a connu une baisse.


Les trois composantes qui ont exercé la pression à la hausse la plus forte sur l'IPC sont les transports (1,9 %), les dépenses courantes, l'ameublement et l'équipement du ménage (2,8%) ainsi que les aliments (1,7%).


Fait intéressant, Statistique Canada rapporte une baisse des prix pour les fruits frais (-5,7 %) et pour les légumes frais (-5,9 %) en novembre.


Par province


Au cours des 12 derniers mois, les prix à la consommation ont augmenté dans toutes les provinces. Les hausses les plus fortes ont été enregistrées au Nouveau-Brunswick (2,2 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (1,9 %), en Nouvelle-Écosse (1,7 %) et au Québec (1,7 %).


Au Québec, les prix ont augmenté surtout en raison de la hausse des prix de l'essence et des aliments achetés au restaurant.


Voici les chiffres par province tel que fournis par Statistique Canada jeudi, le taux du mois précédent étant entre parenthèses:


_Terre-Neuve-et-Labrador 1,1 (-0,4)


_Ile-du-Prince-Edouard 1,9 (-0,8)


_Nouvelle-Ecosse 1,7 (-0,4)


_Nouveau-Brunswick 2,2 (0,5)


_Québec 1,7 (0,5)


_Ontario 1,0 (0,2)


_Manitoba 0,8 (0,1)


_Saskatchewan 0,8 (0,3)


_Alberta 0,8 (0,1)


_Colombie-Britannique 0,1 (-0,6)


_Whitehorse, Yukon -0,6 (-1,3)


_Yellowknife, T.-N.-O. 0,5 (0,0)


_Iqaluit, Nunavut -0,6 (0,5)


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Plus facile d'exporter au Japon depuis janvier

08/02/2019 | François Normand

Des tarifs douaniers ont déjà diminué, et ce, pour trois catégories de produits clés.

Non, l'avenir n'est pas économique. Il est social!

07/02/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Miser sur la croissance économique ne rend en rien les populations plus heureuses, selon une étude...

À la une

Faut-il mettre fin au fractionnement de revenu de pension?

Il y a 43 minutes | Daniel Germain

Cette mesure fiscale exclusive aux retraités cache des coûts appelés à grimper.

Le fractionnement de revenu, une stratégie claire-obscure

Un lecteur s’interroge sur le fractionnement de revenu de retraite. Première d’une paire de chroniques.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.