Un budget féministe

Publié le 27/02/2018 à 16:24

Un budget féministe

Publié le 27/02/2018 à 16:24

Par René Vézina

Le mot « femmes » figure quelque 700 fois dans le budget Morneau 2018-2019. Pour de bonnes raisons : le gouvernement Trudeau a manifestement décidé de travailler à combler l’écart qui demeure entre les hommes et les femmes à des multiples niveaux : emploi, rémunération, conditions de travail, lutte à la pauvreté, vie de famille, santé, éducation, logement, entrepreneurship, carrières scientifiques, accès à des postes de direction et tout ce qui gravite autour de la vie courante… Il n’en échappe pas beaucoup !


Un des tout premiers énoncés résume bien le principe de base : « Quand les femmes réussissent, chacun de nous réussit ».


C’est certainement un des axes principaux de ce budget, au point de surpasser l’accent mis sur la classe moyenne, au demeurant toujours au cœur des priorités du gouvernement. Le seul titre Égalité et croissance, une classe moyenne forte, résume parfaitement le prolongement de sa stratégie.


On veut notamment s’attaquer à la persistance de l’écart salarial entre les sexes, au Canada. Le salaire médian des femmes est inférieur de 31 % à celui des hommes, en bonne partie parce qu’elles occupent souvent des emplois à temps partiel moins bien payés. Et pour un dollar gagné par un travailleur à temps plein au pays, une femme elle aussi à temps plein gagne 88 cents.


Pour aider à y remédier, le budget prévoir une nouvelle loi sur l’équité salariale, qui garantirait entre autres que les salaires et les avantages sociaux soient évalués sans distinction de sexe. À travail égal, salaire égal.


Le soutien à l’entrepreneuriat féminin va également faire l’objet d’une nouvelle politique, la Stratégie pour l’entrepreneuriat chez les femmes, avec, cependant, une mise de fonds minime de 1 million de dollars d’ici cinq ans.


Tout un chapitre porte sur l’aide aux femmes autochtones, que ce soit pour améliorer leur condition de vie en général que pour faire échec aux violences dont elles sont trop souvent victimes.


On entend même porter l’offensive au-delà des frontières, avec la promotion de l’égalité des sexes partout dans le monde, ce qui va accaparer une bonne partie de l’addition de 2 milliards de dollars, sur cinq ans, à l’aide internationale.


« Ce sont là des engagements collectifs qui vont aider au bien-être et à la prospérité à long terme de notre pays », selon les mots du ministre des Finances, Bill Morneau.


 


 

À suivre dans cette section


image

Efficacité énergétique

Vendredi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

La vérificatrice générale appuie la stratégie budgétaire libérale

Les finances de l’État québécois sont en ordre et les prévisions budgétaires jusqu'à 2021 sont «plausibles».

Par où commencer pour en finir avec les dettes?

27/07/2018 | Conseiller

La gestion des dettes est un élément clé à prendre en considération dans un ...

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 10 minutes | Alain McKenna

Ticketmaster gonfle le prix des billets, le cannabis va gonfler le PIB en 2019, Angry Birds en réalité augmentée!

La planification successorale au-delà du testament

BLOGUE INVITÉ. La planification de notre inaptitude, c’est pour nous : nous serons encore là et vulnérable.

Dieu du Ciel: faire mousser la croissance

20/09/2018 | Fanny Bourel

PME DE LA SEMAINE. Il y a 20 ans ce mois-ci, la microbrasserie Dieu du Ciel lançait son premier pub à Montréal.