Theratechnologies creuse sa perte

Publié le 27/02/2013 à 09:03

Theratechnologies creuse sa perte

Publié le 27/02/2013 à 09:03

Par La Presse Canadienne

Photo: Bloomberg

L'entreprise biopharmaceutique montréalaise Theratechnologies a perdu 4,3 M$ ou 7 cents par action au quatrième trimestre, en comparaison d'une perte nette de 1,7 million $ ou 3 cents par action pour la période correspondante de l'exercice 2011.


Les revenus consolidés se sont chiffrés à 3,9M$ pour le trimestre clos le 30 novembre 2012, comparativement à 4,4M$ en 2011.


Les revenus tirés de la vente de produits se sont établis à 1,37M$, contre 2,67M$ un an plus tôt. Les redevances ont atteint 1,66M$, comparativement à 671 000 $ l'an dernier.


Les frais de R-D, déduction faite des crédits d'impôt, se sont chiffrés à 1 894 000 $ pour le trimestre clos le 30 novembre 2012, contre 2 020 000 $ en 2011.


Pour l'exercice 2012, Theratechnologies affiche une perte nette de 13 940 000 $, ou 23 cents par action, en comparaison d'une perte nette de 17 730 000 $ ou 29 cents par action pour l'exercice 2011.


Les revenus consolidés se sont élevés à 13 567 000 $ pour la période de 12 mois close le 30 novembre 2012, comparativement à 14 928 000 $ pour l'exercice 2011.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

De la mélamine pour faire pousser des tomates

Édition du 31 Janvier 2015 | Simon Diotte

Début janvier, un vent glacial souffle sur les plaines de Mirabel ; mais dès qu'on entre dans les Serres Stéphane ...

UnitedHealth relève sa prévision

16/10/2014 | AFP

Le fournisseur américain d'assurance médicale relève ses prévisions.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

31/01/2015 | René Vézina

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

31/01/2015 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...