Target, la prochaine cible d'Amazon?

Publié le 02/01/2018 à 11:28

Target, la prochaine cible d'Amazon?

Publié le 02/01/2018 à 11:28

Par Yannick Clérouin

Photo: Shutterstock

Et si la prochaine cible d’Amazon(AMZN, 1182,85$US) dans le commerce de détail était la grande rivale de Wal-Mart Stores(WMT, 99,27$US), Target(TGT, 67,39$US)?


Un analyste reconnu dans le milieu de la technologie a allumé le feu de la spéculation mardi matin en affirmant que cette transaction pourrait se matérialiser en 2018. L’action de Target, qui a affiché une performance nettement inférieure aux indices en 2017, prend 3,4% en fin de matinée mardi.


Gene Munster, cofondateur de Loup Venture et reconnu pour avoir bien anticipé le potentiel de croissance d’Apple, a présenté huit prévisions pour le secteur techno cette année.


À son avis, la chaîne à la cible rouge est une partenaire idéale pour le géant du commerce en ligne, parce que sa clientèle est similaire à celle d’Amazon et parce qu’elle possède un nombre gérable de magasins(1828), a-t-il écrit dans son rapport dont Bloomberg fait écho ce mardi. «Il est difficile d’établir le moment où une telle transaction surviendra, mais il est facile d’en évaluer le potentiel», écrit M. Munster.


Amazon a causé une onde de choc dans le commerce de détail l’an dernier en avalant la chaîne d’épiceries bio Whole Foods Market pour 13,7G$US. L’incursion du chef de file de la vente en ligne dans le commerce traditionnel a même fait des vagues au Québec, où Metro a annoncé l’acquisition de la chaîne de pharmacies Groupe Jean Coutu.


Selon M. Munster, un éventuel mariage entre Amazon et Target obtiendrait le feu vert des autorités américaines du commerce parce que Wal-Mart resterait en tête au chapitre des parts de marché du détail en dépit d’une telle union.


Des bémols


Bien que les arguments avancés par l’analyste de 46 ans comportent une certaine logique, il faut prendre cette prédiction avec un grain de sel.


Si on prenait toutes les prédictions en compte, Amazon avalerait le spécialiste des logiciels de commerce en ligne d'Ottawa Shopify, Lululemon Athletica, Bed Bath & Beyond, une chaîne de pharmacies, une banque...


Maintenant, lisez la manchette de Les Affaires Montréal selon Amazon.


 


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Marché de l'habitation

Mardi 04 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Vinci acquiert l'entreprise québécoise de travaux publics TNT

16/04/2018 | AFP

Le réseau d'Eurovia Québec est déjà présent dans dix régions de la province canadienne.

«Nous avons un engin de croissance»

03/04/2018 | François Normand

Transcontinental vient de réaliser la plus grande acquisition de son histoire en mettant la main sur Coveris Americas.

À la une

Vidéo: trois titres boursiers insensibles aux hausses de taux d'intérêt

21/04/2018 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION. Steve Bélisle fait le point sur les titres de Diageo, ServiceMaster et Marsh & McLennan.

Le lobby ukrainien à Ottawa nuit-il au commerce avec la Russie?

21/04/2018 | François Normand

ANALYSE - La politique étrangère du Canada est déjà sous influence, selon des spécialistes. Le commerce est-il à risque?

«Les géants de la Silicon Valley nuisent à l'innovation»

21/04/2018 | Diane Bérard

ENTREVUE. Nicholas Thompson, rédacteur en chef du magazine Wired, dépeint la Silicon Valley et ses contradictions.