SNC: le montant des paiements douteux grimpe, le titre plonge

Publié le 26/11/2012 à 11:14, mis à jour le 26/11/2012 à 11:37

SNC: le montant des paiements douteux grimpe, le titre plonge

Publié le 26/11/2012 à 11:14, mis à jour le 26/11/2012 à 11:37

Par La Presse Canadienne

[Photo : LesAffaires.com]

Le titre de la multinationale montréalaise SNC-Lavalin (TSX:SNC) a plongé lundi, après que l'ancien vice-président de la division construction, Riadh Ben Aïssa, ait été officiellement accusé de blanchiment d'argent par la justice suisse.


PLUS : SNC-Lavalin: le montant des paiements douteux atteindrait 139 M$


En milieu de matinée lundi, le titre de SNC perdait un peu moins de 3,3% de sa valeur, ou 1,34 $, à 40,19$ à la Bourse de Toronto. L'indice S&P/TSX cède pour sa part 0,5%.


Le reportage de la chaine suisse RTS est basé sur le témoignage de sources anonymes et les autorités suisses n'ont pas voulu confirmer ou démentir la nouvelle dimanche.


M. Ben Aïssa a été arrêté en Suisse et il se trouve actuellement en prison. Il est soupçonné de corruption, de fraude et de blanchiment d'argent en lien avec des contrats conclus en Afrique du Nord.


Une enquête effectuée par SNC-Lavalin a mené à la découverte de paiements totalisant 56 millions $ faits à des agents étrangers non identifiés.


Selon les allégations rapportées par la RTS, Riadh Ben Aïssa serait associé à des transactions atteignant au moins 139 millions $.


À suivre dans cette section

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

SNC-Lavalin se fait réclamer 506M$ par ArcelorMittal

15/12/2014

Le géant minier critique sévèrement le travail de la firme d'ingénierie dans l'expansion du complexe du Mont-Wright.

Pourquoi SNC-Lavalin est de nouveau au tapis

09/12/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Des rumeurs sur la participation de Jarislowsky et l'OPEP viennent de renvoyer SNC au tapis.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Google déçoit et tente de désamorcer les doutes

29/01/2015

«Nous avons enregistré une solide performance en publicité», fait valoir le Québécois Patrick Pichette.

Corruption chez Bombardier?: le CA doit clarifier l'affaire

29/01/2015 | François Pouliot

BLOGUE. Nous avons de nouveaux détails sur les allégations de corruption chez Bombardier.Le CA doit clarifier l'affaire.

Couche-Tard sur les rangs pour 500 stations-service Esso?

29/01/2015 | Yannick Clérouin

Un analyste de Desjardins croit que la société lavalloise et sa rivale CST Brands seront intéressées.