SNC: le montant des paiements douteux grimpe, le titre plonge

Publié le 26/11/2012 à 11:14, mis à jour le 26/11/2012 à 11:37

SNC: le montant des paiements douteux grimpe, le titre plonge

Publié le 26/11/2012 à 11:14, mis à jour le 26/11/2012 à 11:37

Par La Presse Canadienne

[Photo : LesAffaires.com]

Le titre de la multinationale montréalaise SNC-Lavalin (TSX:SNC) a plongé lundi, après que l'ancien vice-président de la division construction, Riadh Ben Aïssa, ait été officiellement accusé de blanchiment d'argent par la justice suisse.


PLUS : SNC-Lavalin: le montant des paiements douteux atteindrait 139 M$


En milieu de matinée lundi, le titre de SNC perdait un peu moins de 3,3% de sa valeur, ou 1,34 $, à 40,19$ à la Bourse de Toronto. L'indice S&P/TSX cède pour sa part 0,5%.


Le reportage de la chaine suisse RTS est basé sur le témoignage de sources anonymes et les autorités suisses n'ont pas voulu confirmer ou démentir la nouvelle dimanche.


M. Ben Aïssa a été arrêté en Suisse et il se trouve actuellement en prison. Il est soupçonné de corruption, de fraude et de blanchiment d'argent en lien avec des contrats conclus en Afrique du Nord.


Une enquête effectuée par SNC-Lavalin a mené à la découverte de paiements totalisant 56 millions $ faits à des agents étrangers non identifiés.


Selon les allégations rapportées par la RTS, Riadh Ben Aïssa serait associé à des transactions atteignant au moins 139 millions $.


SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Le nouveau cadre d'intégrité d'Ottawa tuera-t-il SNC-Lavalin?

Édition du 29 Novembre 2014 | Suzanne Dansereau

Une nouvelle politique anticorruption adoptée sans consultations formelles au printemps dernier par Travaux publics et ...

La Chine et les entreprises québécoises: plus que des ressources naturelles

Édition du 22 Novembre 2014 | Suzanne Dansereau

Le soir du 25 octobre, le smog à Beijing était tellement épais qu'un avion russe a dû survoler l'aéroport pendant ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le Canada trop exposé au marché immobilier, dit le FMI

Les prêteurs hypothécaires devraient compter moins sur Ottawa pour réduire les risques inhérents au marché immobilier.

L'immobilier stagne au Québec mais reprendra de la vigueur en 2015

La SCHL constate une stagnation de l'immobilier à Montréal, ce qui n'empêchera pas les prix de progresser d'ici 2016.

Sceptique concernant l'inflation

BLOGUE. La situation inflationniste ici en Amérique est fort différente de celle en Europe....