Sears Canada limite les dégâts au quatrième trimestre

Publié le 27/02/2013 à 07:29, mis à jour le 27/02/2013 à 07:34

Sears Canada limite les dégâts au quatrième trimestre

Publié le 27/02/2013 à 07:29, mis à jour le 27/02/2013 à 07:34

Par lesaffaires.com

Photo: Bloomberg

Sears Canada aurait pu connaître un pire quatrième trimestre en raison de la faiblesse des ventes au détail au pays en décembre. Bien qu'en recul, les ventes comparables du détaillant ont été meilleurs que prévues par un analyste. 


Le détaillant a affiché mercredi un bénéfice net de 39,9 M$ ou 0,39 $ par action au quatrième trimestre, par rapport à 41M$ ou 0,39$ un an plus tôt.


Ses revenus trimestriels ont fléchi de 5% passant de 1,37 G$ à 1,3 G$, tandis que les ventes des magasins comparables ont reculé de 3,8%. Keith Howlett, de Valeurs mobilières Desjardins, prévoyait un recul des ventes de 5 à 6,5 %.


Le bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2012 inclut des profits avant impôt de 21,1M$ découlant d'un programme de rachat volontaire des avantages sociaux des retraités et de 8,6 M$ découlant de la vente d'une participation à une coentreprise, ainsi qu'une charge avant impôt de 12,6 M$.


Le bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2011 incluait une charge avant impôt de 14,4M$.


«Bien que les ventes aient été plus faibles que l'an dernier, le rendement des ventes de magasins comparables du quatrième trimestre est supérieur à celui des trois trimestres précédents. L'électronique et Craftsman, incluant les souffleuses et la quincaillerie, ont contribué à la majeure partie de la baisse des ventes», a dit dans un communiqué Calvin McDonald, président et chef de la direction de Sears Canada.


Pour l'exercice, Sears Canada annonce un bénéfice net 101,2 M$ ou 99 cents par action, comparativement à une perte nette de 50,3 M$ ou 48 cents par action un an plus tôt.


Le bénéfice net de l'exercice qui se termine inclut des profits avant impôt de 167,1 millions $ découlant des résiliations de baux et une charge de 12,6 M$ liée à la transformation. La perte nette de l'exercice précédent incluait une charge de 60 M$ liée à la transformation.


Le total des produits s'élève à 4,3 G$ pour la période de 52 semaines close le 28 janvier 2012, en baisse de 6,9%. Les ventes des magasins comparables ont diminué de 5,6%.


Avec La Presse Canadienne

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Relance économique: le ministre Oliver préfère réduire déficit

23/07/2014

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, rejette une recommandation d'un rapport publié par ...

Le libre-échange entre les provinces, ça presse!

11/07/2014 | François Normand

ANALYSE - La situation ne manque pas d'ironie: il est souvent plus facile pour une entreprise québécoise ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Crash aérien: l'OACI convoque une rencontre d'urgence à Montréal

La rencontre vise à examiner des mesures pour réduire les risques dans les zones de conflit.

Google peut-il tuer votre commerce?

Google vous donne un coup de main en offrant aux internautes des informations factuelles sur votre commerce. Mais attent

Feu Vincent Lemieux, pilier de la science politique au Québec

Sa mort est passée presqu'incognito dans les médias québécois. Seuls Le Devoir et Le Soleil ...