Sears Canada limite les dégâts au quatrième trimestre

Publié le 27/02/2013 à 07:29, mis à jour le 27/02/2013 à 07:34

Sears Canada limite les dégâts au quatrième trimestre

Publié le 27/02/2013 à 07:29, mis à jour le 27/02/2013 à 07:34

Par lesaffaires.com

Photo: Bloomberg

Sears Canada aurait pu connaître un pire quatrième trimestre en raison de la faiblesse des ventes au détail au pays en décembre. Bien qu'en recul, les ventes comparables du détaillant ont été meilleurs que prévues par un analyste. 


Le détaillant a affiché mercredi un bénéfice net de 39,9 M$ ou 0,39 $ par action au quatrième trimestre, par rapport à 41M$ ou 0,39$ un an plus tôt.


Ses revenus trimestriels ont fléchi de 5% passant de 1,37 G$ à 1,3 G$, tandis que les ventes des magasins comparables ont reculé de 3,8%. Keith Howlett, de Valeurs mobilières Desjardins, prévoyait un recul des ventes de 5 à 6,5 %.


Le bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2012 inclut des profits avant impôt de 21,1M$ découlant d'un programme de rachat volontaire des avantages sociaux des retraités et de 8,6 M$ découlant de la vente d'une participation à une coentreprise, ainsi qu'une charge avant impôt de 12,6 M$.


Le bénéfice net du quatrième trimestre de l'exercice 2011 incluait une charge avant impôt de 14,4M$.


«Bien que les ventes aient été plus faibles que l'an dernier, le rendement des ventes de magasins comparables du quatrième trimestre est supérieur à celui des trois trimestres précédents. L'électronique et Craftsman, incluant les souffleuses et la quincaillerie, ont contribué à la majeure partie de la baisse des ventes», a dit dans un communiqué Calvin McDonald, président et chef de la direction de Sears Canada.


Pour l'exercice, Sears Canada annonce un bénéfice net 101,2 M$ ou 99 cents par action, comparativement à une perte nette de 50,3 M$ ou 48 cents par action un an plus tôt.


Le bénéfice net de l'exercice qui se termine inclut des profits avant impôt de 167,1 millions $ découlant des résiliations de baux et une charge de 12,6 M$ liée à la transformation. La perte nette de l'exercice précédent incluait une charge de 60 M$ liée à la transformation.


Le total des produits s'élève à 4,3 G$ pour la période de 52 semaines close le 28 janvier 2012, en baisse de 6,9%. Les ventes des magasins comparables ont diminué de 5,6%.


Avec La Presse Canadienne

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

La nécessité d’une journée nationale de la philanthropie

14/11/2014 | Alexandre Raymond

BLOGUE. La philanthropie n’est pas seulement l’affaire d’un petit groupe de personnes voulant se dédier à une cause.

Emploi: la saignée du temps plein au Québec se poursuit

Mis à jour le 07/11/2014

Le taux de chômage touche son plus bas depuis novembre 2008 au Canada; le Québec perd 30000 postes temps plein.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le lien entre les prix de l'immobilier et de l'essence

BLOGUE. La comparaison entre les prix des résidences unifamiliales et de l'essence est frappante.

Immobilier: la SCHL note des risques de surévaluation à Montréal et à Québec

Il y a 52 minutes |

Le risque de surévaluation des marchés immobiliers est «particulièrement manifeste» à Montréal et Québec, note la SCHL.

Les dividendes en disent long

BLOGUE. La belle performance des marchés boursiers s’explique surtout par ce qui se passe au coeur des entreprises...