Plus d'entreprises veulent embaucher au Québec

Publié le 12/03/2013 à 07:45, mis à jour le 18/03/2013 à 15:14

Plus d'entreprises veulent embaucher au Québec

Publié le 12/03/2013 à 07:45, mis à jour le 18/03/2013 à 15:14

Par Stéphane Rolland

Photo: Bloomberg

Plus d’employeurs québécois songent à embaucher au cours du deuxième trimestre, selon l’enquête trimestrielle de Manpower. Ainsi, 16% des employeurs veulent augmenter leurs effectifs entre avril et mai.


Manpower calcule ainsi que la prévision nette d’emploi désaisonnalisée est de 9%. C’est une augmentation de 2 points de pourcentage par rapport au trimestre précédent.


Cet indicateur représente le pourcentage d’employeur souhaitant embaucher moins celui souhaitant licencier. L’écart est de 11% au deuxième trimestre, mais, une fois désaisonnalisé, il s’établit à 9%, comme indiqué au précédent paragraphe.


Dans tous les secteurs, 16% des employeurs souhaitent embaucher, 5% veulent licencier et 77% ne prévoient aucun changement. C’est dans le commerce de gros et de détail qu’on observe les plus grandes intentions d’embauches.


Les perspectives d’embauches sont positives dans les quatre régions urbaines sondées, soit Montréal, Québec, Sherbrooke et Granby. La situation se redresse nettement à Montréal par rapport au dernier trimestre. La prévision nette passe de 1% à 11% dans la métropole du Québec.


Au Canada, la prévision nette désaisonnalisée est légèrement plus élevée à 12%. Les employeurs sont 20% à dire qu’ils recruteront et 5% à prévoir avoir moins d’employés. Ce sera le statu quo pour 75% des répondants.


« Le climat de l'embauche s'annonce favorable à l'échelle nationale, en partie grâce aux hausses des effectifs communiquées par les entreprises telles Walmart et Green Revolution EMS », commente Byrne Luft, vice-président des opérations de Manpower Canada.


« Ce sont les employeurs œuvrant dans le secteur du transport et des services publics et dans le domaine de la construction qui transmettent en fait les prévisions les plus dynamiques pour le prochain trimestre, en particulier dans l'Ouest canadien, ajoute-t-il. Enfin, la plupart des nouveaux emplois créés au Canada cette année ont été des postes à temps plein, une tendance qui représente un signe fort encourageant ».


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Montréal: la crème des immigrants au chômage

22/01/2015 | Valérie Lesage

La crème des immigrants arrive au Québec et celui-ci leur réserve trop souvent le chômage.

Bourse: les indices en léger recul après les données sur l'emploi

Mis à jour le 09/01/2015

Après l'important bond de la veille, les investisseurs attendent les données sur le marché du travail aux États-Unis.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

De tuile en tuile pour Bombardier et des chicanes à prévoir

31/01/2015 | René Vézina

Bombardier fait régulièrement les manchettes depuis le début de l’année mais pas pour les bonnes raisons.

REER ou RVER : lequel choisir ?

31/01/2015 | Dominique Lamy

Faut-il préférer le RVER, ce nouveau venu, au bon vieux REER?

Dix tendances en tourisme pour 2015

Édition du 31 Janvier 2015 | Martin Jolicoeur

S’il existe une industrie qui n’évolue pas en vase clos, c’est bien celle du tourisme. ...