Ottawa met de l'ordre dans ses programmes d'aide aux entreprises

Publié le 27/02/2018 à 16:15

Ottawa met de l'ordre dans ses programmes d'aide aux entreprises

Publié le 27/02/2018 à 16:15

Par Stéphane Rolland

Budget fédéral 2018- Ottawa va mettre de l’ordre dans ses 92 programmes d’aide aux entreprises. Le gouvernement Trudeau va en regrouper plusieurs pour réduire leur nombre du «deux tiers» sur un horizon de deux ans, a annoncé le Ministère des Finances dans le cadre du dévoilement du budget, mardi.


Si la liste raccourcit considérablement, le fédéral précise que le financement total alloué à ces programmes augmentera. Durant les cinq prochaines années, cela représente une injection de 1,2 G$, en excluant le renouvellement du financement à l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario. 


Le but de l’opération de rationalisation est de simplifier l’offre gouvernementale pour les dirigeants d’entreprises à la recherche d’un soutien, explique-t-on dans le budget. 


Les détails au sujet des changements seront annoncés plus tard. «Certains éléments entreront en vigueur plus rapidement alors que d’autres qui exigent des changements structurels plus fondamentaux seront mis en œuvre à un rythme plus modéré», précise-t-on dans le document.


Parmi les fusions déjà prévues, CanExport, les Accélérateurs technologiques canadiens et Visée mondiale en innovation seront regroupés au sein de Service des délégués commerciaux du Canada.


Quatre thématiques «phares»


Dans le cadre de la rationalisation, quatre «plateformes phares» seront créées afin de regrouper les programmes existants sous certaines thématiques. Ces quatre secteurs sont : le programme d’aide à la recherche industrielle, le fonds stratégique pour l’innovation, le Service des délégués commerciaux du Canada (aide à l’exportation) et les Agences de développement régional.


C’est le programme d’aide à la recherche industrielle qui obtiendra la plus grande partie des fonds supplémentaires. Dans les cinq prochaines années, le programme recevra une enveloppe additionnelle de 700 M$. Cela représente 100 M$ pour l’année 2018-2019 et 150 M$ pour les quatre années suivantes. Les Agences de développement régional suivent avec 400 M$ supplémentaires sur cinq ans, soit 80 M$ par année. 


Du côté du Fonds stratégique pour l’innovation, le gouvernement «délaissera» les projets des petites entreprises afin de se concentrer sur les grands projets, «susceptibles de mener à la création importante d’emplois».


Le fédéral a également l’intention de s’assurer de l’efficacité de son portefeuille de programmes. Un million de dollars seront versés à Statistique Canada pour améliorer l’évaluation des programmes en innovation. De plus, 2 M$ seront alloués au Secrétariat du conseil de Trésor afin de constituer une équipe chargée d’évaluer les programmes.


Un investissement dans le «Big data »


Dans le cadre de son soutien à la recherche, le fédéral va aussi fournir un financement de 572,5 M$ sur cinq ans pour la recherche numérique. Le programme offrira une stratégie «pour l’infrastructure de recherche numérique qui offrira aux chercheurs de partout au Canada un accès plus ouvert et équitable en matière de ressources de calcul avancé et de données massives».


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Comprendre ces petits crédits fiscaux qui engraissent votre portefeuille

Mis à jour le 02/04/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Ce guide vous fera comprendre la fiscalité et peut-être vous évitera des erreurs coûteuses.

Budget 2018: notre menu québécois à emporter

27/03/2018 | lesaffaires.com

Voici les morceaux choisis par nos journalistes et chroniqueurs des mesures budgétaires 2018-2019.

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

22/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.