Moins d'emplois créés que prévu aux États-Unis

Publié le 05/01/2018 à 09:03

Moins d'emplois créés que prévu aux États-Unis

Publié le 05/01/2018 à 09:03

Par AFP

La créations d'emplois aux Etats-Unis a fléchi en décembre, décevant les analystes, tandis que le taux de chômage est resté stable, au plus bas depuis 17 ans, selon le département du Travail vendredi.


L'économie a créé 148 000 nouveaux emplois alors que les analystes s'attendaient à 188 000 embauches nettes.


Le taux de chômage est demeuré à 4,1% pour le 3e mois d'affilée. Sur 2017, la première économie mondiale a créé 2,1 millions d'emplois, après un gain de 2,2 millions en 2016.


Le ministère a toutefois révisé en hausse les créations d'emplois du mois de novembre à 252 000, au lieu de 228 000 précédemment estimé.


Le tassement des créations d'emplois, à un rythme le plus faible depuis quatre mois, a fortement surpris les analystes d'autant plus que l'enquête de la firme de fiches de paie ADP sur le secteur privé seul avait affiché la veille 250 000 nouvelles embauches.


On observe un ralentissement des embauches par rapport au mois de novembre dans quasiment tous les secteurs sauf le bâtiment et l'industrie du loisir et du tourisme.


Le secteur manufacturier a ajouté 25 000 emplois, ce qui est encore solide mais un peu plus faible qu'en novembre. Le secteur de la distribution, dont les chiffres d'emplois sont très volatils, a détruit plus de 20 000 emplois mais en avait créé 26.000 le mois d'avant.


Les services de santé continuent d'embaucher fortement (29 000).


Sur l'année, les nouveaux emplois dans le bâtiment ont atteint 210.000, contre 155 000 en 2016, ceux du secteur manufacturier, un secteur soutenu par la politique de l'administration Trump, se sont montés à 196 000, alors que l'industrie manufacturière n'avait guère augmenté ses effectifs en 2016.


Mais ce sont les emplois dans les services aux entreprises qui ont largement tiré la locomotive, avec 527 000 nouveaux postes l'année dernière, quasiment comme en 2016.


Les bars et restaurants ont engagé 249 000 nouveaux employés, un peu moins qu'en 2016 (276 000).


Le nombre de chômeurs s'affichait à 6,6 millions en décembre, soit 926 000 de moins sur l'année. Le nombre de travailleurs ne trouvant qu'un emploi à temps partiel reste élevé, à 4,9 millions à la fin de l'année. Il a néanmoins diminué de 639 000 au cours de 2017.


En décembre, la rémunération horaire moyenne a continué de progresser comme s'y attendaient les analystes, à 26,63 dollars, en hausse de 9 cents (+0,3%). Cela porte l'augmentation horaire sur l'année à 2,5%, à peine au-dessus de l'inflation.


 


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le taux de chômage recule au Canada et demeure stable au Québec

Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en octobre, le nombre de personnes en emploi a augmenté de 206 000.

Le taux de chômage aux États-Unis à son plus bas niveau depuis 1969

05/10/2018 | lesaffaires.com

Le taux de chômage est de 3,7%, alors qu'il était à 3,9% en août.

À la une

10 choses à savoir mardi

Il y a 34 minutes | Alain McKenna

Des coquerelles pour mettre fin aux déchets. Amazon qui avale Target. Un rebond boursier comme en 2016 à l'horizon?

Êtes-vous au bord du burn-out?

BLOGUE. Voici un moyen simple et précis de vous en faire une idée juste.

Industrie pétrolière: Éric Girard réplique à son collègue albertain

«Les gens n'en veulent pas de pipeline — et nous sommes élus pour représenter les gens.»