Michael Kors rachète la maison de mode italienne Versace

Publié le 25/09/2018 à 09:29

Michael Kors rachète la maison de mode italienne Versace

Publié le 25/09/2018 à 09:29

Par AFP

[Photo: 123rf]

Le groupe américain Michael Kors, réputé outre-Atlantique pour ses sacs à main, a confirmé mardi la rumeur selon laquelle il allait racheter la griffe italienne Versace, valorisée à 1,83 milliard d’euros, une des dernières maisons de mode indépendantes.


Avec cette acquisition, le patron de Michael Kors John Idol espère que Versace « va grandir pour dépasser deux milliards de dollars de chiffre d’affaires », selon un communiqué. 


Sa valorisation, équivalente à plus de 2,5 fois son chiffre d’affaires actuel, témoigne du potentiel qui lui est prêté par son acheteur. 


« C’est un moment très motivant pour Versace. Je suis fière que la marque reste très puissante tant dans la mode que dans la culture moderne », s’est de son côté réjouie Donatella Versace, directrice artistique, vice-présidente et figure du groupe éponyme. 


« Ma passion n’a jamais été aussi forte. C’est le moment parfait pour notre entreprise qui place la créativité et l’innovation au cœur de toutes ses actions, pour grandir », a-t-elle ajouté.


Elle restera actionnaire de Capri Holdings Limited, le nouveau nom de la holding de Michael Kors. 


Fondée en 1978 par le styliste Gianni Versace et son frère Santo, Versace est une icône de la mode italienne, avec des collections luxueuses et sexy.


Versace était détenue à 20 % par le fonds américain BlackRock, le reste étant aux mains de la famille.


Les ventes du groupe s’étaient redressées entre 2009 et 2016, passant de 268 millions d’euros à 668,7 millions d’euros en 2016 avant de stagner l’an passé.


Un autre Italien vendu à des étrangers


Les réactions en Italie seront particulièrement scrutées, avec la vente d’un autre grand nom de la mode à des étrangers, à l’heure où Gucci, Fendi, Bottega Veneta ou encore Loro Piana sont sous contrôle français. 


Michael Kors est une marque réputée aux États-Unis et compte beaucoup d’admirateurs parmi les célébrités comme Michelle Obama, Catherine Zeta-Jones ou Nicole Kidman.


Le groupe avait été créé en 1981 par Michael Kors qui en est toujours le directeur créatif, à 59 ans. 


Depuis l’entrée en Bourse de son groupe en 2011, il ne détient cependant plus qu’une toute petite fraction des actions du groupe.


La griffe s’était à l’époque lancée dans une expansion agressive, multipliant les ouvertures de magasins, avant de revenir en arrière sur fond de baisse des ventes et de fermer 125 boutiques en 2017.


Le groupe comptait, à la fin du mois de juin, 1 000 magasins à l’enseigne Michael Kors à travers le monde et plus de 252 magasins Jimmy Choo, une marque connue pour ses coûteux escarpins, rachetée en 2017. 


Si Michael Kors occupe un créneau haut de gamme, ses tarifs ne sont pas comparables avec ceux de Versace. 


Un sac se vend par exemple entre 200 et 600 dollars, tandis que ceux de la marque italienne dépassent largement le millier de dollars. 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Stingray a le feu vert du CRTC pour acquérir Newfoundland Capital

Stingray met la main sur 82 bandes FM, 19 bandes AM et 72 stations de radio locales.

Les entreprises québécoises brillent sur le marché des acquisitions

Édition du 13 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

Le sondage «L'acquisition : un levier de croissance privilégié pour nos entreprises» réalisé par Léger pour le ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.

Une perspective à long terme remet les pendules à l'heure

18/01/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Malgré nos impressions, la volatilité en 2018 était un peu sous la moyenne des 20 dernières années.

Les tarifs: bref historique et perspective actuelle

BLOGUE INVITÉ. La guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis fait bien peur, mais ce n'est rien de nouveau!