Metro investit dans l'automatisation en Ontario, coupe 280 postes

Publié le 11/10/2017 à 12:21

Metro investit dans l'automatisation en Ontario, coupe 280 postes

Publié le 11/10/2017 à 12:21

Par lesaffaires.com

Les grands employeurs du secteur du commerce de détail en Ontario l’ont promis, la hausse du salaire minimum à 15$ imposée par le gouvernement de Kathleen Wynne va les inciter à faire appel à l’automatisation pour en minimiser les conséquences. Metro(Tor., MRU) n’a pas tardé à agir: l’exploitant montréalais d’épicieries supprime quelque 280 emplois.


La société dirigée par Eric R. La Flèche a annoncé mercredi qu’elle va investir 400M$ sur six ans dans son réseau de distribution en Ontario.


Objectif: moderniser des installations actuelles qui datent de plus de 50 ans pour la plupart. Metro exploite six centres de distribution en Ontario. Quatre d’entre eux se trouvent à Toronto et deux à Ottawa.


À lire, notre texte publié à la fin d'août qui explique que Metro «ne ménagera aucun effort» pour contrer la hausse du salaire minimum


Les technologies et l’automatisation occuperont une grande place dans le réseau de distribution rafraîchi de Toronto. Or, la modernisation et l’automatisation d’une partie du réseau de distribution entraîneront une perte estimée à environ 180 emplois à temps plein et 100 emplois à temps partiel à compter de 2021, a précisé l’entreprise par voie de communiqué.


«Cet investissement permettra à Metro de poursuivre sa croissance et son expansion dans le marché de l'Ontario», a dit M. La Flèche. «Grâce à notre chaîne d'approvisionnement modernisée, nous serons en mesure de répondre encore mieux aux besoins de nos clients.»


Metro n’est pas la seule à avoir planifié un virage technologique pour contrer les effets défavorables de la hausse rapide du salaire minimum imposé en Ontario et en Alberta. En juillet dernier, le principal épicier du pays, Loblaw, avait indiqué qu’il ferait appel à l’automatisation et aux caisses libre-service pour mieux encaisser la relèvement du salaire minimum.


L’incidence attendue des augmentations du salaire minimum sur les charges salariales devrait se traduire par une hausse d’environ 190M$ en 2018, avait expliqué la direction de Loblaw.


La chaîne de magasins montréalaise Dollarama étudie aussi la possibilité de remplacer des postes de caissiers par des appareils en libre-service, avait indiqué le chef de la direction financière de la chaîne, en septembre.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir jeudi

03/05/2018 | Alain McKenna

Provigo livre (enfin) à Montréal, le trajet Canada-France en voiture, la console qui fera oublier Nintendo est en vente!

10 choses à savoir mardi

17/04/2018 | Alain McKenna

Annuler la garantie est illégal, Loblaw piratée... et piratée encore, cette moto volante est à vous pour 60000$US.

À la une

Quel est VOTRE meilleur truc pour être efficace et heureux au travail?

Il y a 21 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Confiez-le moi, et celui-ci figurera peut-être bien dans un grand article du journal Les Affaires...

Hydro-Québec réclame des tarifs «dissuasifs» pour la crypto

17/06/2018 | François Remy

BLOGUE. L'énergéticien demande de tripler le prix du kilowattheure pour décourager l’industrie blockchain.

Gestion de l’offre: ce que Trump et cies ne vous disent pas

16/06/2018 | François Normand

ANALYSE GÉOPOLITIQUE - Un débat d’idées est le bienvenu, mais encore faut-il considérer tous les éléments. Les voici.