Metro investit dans l'automatisation en Ontario, coupe 280 postes

Publié le 11/10/2017 à 12:21

Metro investit dans l'automatisation en Ontario, coupe 280 postes

Publié le 11/10/2017 à 12:21

Par lesaffaires.com

Les grands employeurs du secteur du commerce de détail en Ontario l’ont promis, la hausse du salaire minimum à 15$ imposée par le gouvernement de Kathleen Wynne va les inciter à faire appel à l’automatisation pour en minimiser les conséquences. Metro(Tor., MRU) n’a pas tardé à agir: l’exploitant montréalais d’épicieries supprime quelque 280 emplois.


La société dirigée par Eric R. La Flèche a annoncé mercredi qu’elle va investir 400M$ sur six ans dans son réseau de distribution en Ontario.


Objectif: moderniser des installations actuelles qui datent de plus de 50 ans pour la plupart. Metro exploite six centres de distribution en Ontario. Quatre d’entre eux se trouvent à Toronto et deux à Ottawa.


À lire, notre texte publié à la fin d'août qui explique que Metro «ne ménagera aucun effort» pour contrer la hausse du salaire minimum


Les technologies et l’automatisation occuperont une grande place dans le réseau de distribution rafraîchi de Toronto. Or, la modernisation et l’automatisation d’une partie du réseau de distribution entraîneront une perte estimée à environ 180 emplois à temps plein et 100 emplois à temps partiel à compter de 2021, a précisé l’entreprise par voie de communiqué.


«Cet investissement permettra à Metro de poursuivre sa croissance et son expansion dans le marché de l'Ontario», a dit M. La Flèche. «Grâce à notre chaîne d'approvisionnement modernisée, nous serons en mesure de répondre encore mieux aux besoins de nos clients.»


Metro n’est pas la seule à avoir planifié un virage technologique pour contrer les effets défavorables de la hausse rapide du salaire minimum imposé en Ontario et en Alberta. En juillet dernier, le principal épicier du pays, Loblaw, avait indiqué qu’il ferait appel à l’automatisation et aux caisses libre-service pour mieux encaisser la relèvement du salaire minimum.


L’incidence attendue des augmentations du salaire minimum sur les charges salariales devrait se traduire par une hausse d’environ 190M$ en 2018, avait expliqué la direction de Loblaw.


La chaîne de magasins montréalaise Dollarama étudie aussi la possibilité de remplacer des postes de caissiers par des appareils en libre-service, avait indiqué le chef de la direction financière de la chaîne, en septembre.

À suivre dans cette section


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre


image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

E-Commerce

Mardi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0 - 2018

Mercredi 14 mars


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril

Sur le même sujet

Le deuxième actionnaire de Metro et de Coutu bénit l'union

Jarislowsky, Fraser juge le prix juste pour ses actions de Jean Coutu tandis que celles de Metro gagneront en valeur.

Nouvelles de la communauté

Édition du 30 Septembre 2017 | Les Affaires

La Fondation pour les enfants le Choix du Président s'est engagée à lutter contre la faim chez les enfants en ...

À la une

Pourrez-vous survivre à la nouvelle concurrence chinoise?

Mis à jour le 21/10/2017 | François Normand

ANALYSE– La Chine vient de lancer une réforme majeure qui affectera plusieurs entreprises canadiennes et occidentales.

Bombardier goûte à la médecine qui a fait son propre succès

Mis à jour le 21/10/2017 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. La vente récente du contrôle de la CSeries poursuit une tendance historique.

Vidéo: vers une récession en 2020?

21/10/2017 | Denis Lalonde

GESTIONNAIRES EN ACTION– La prochaine récession pourrait survenir en 2020 au Canada, selon Fiera Capital.