Le pétrole efface ses gains alors qu'une trêve se dessine au Proche-Orient

Publié le 20/11/2012 à 15:32

Le pétrole efface ses gains alors qu'une trêve se dessine au Proche-Orient

Publié le 20/11/2012 à 15:32

Par AFP

Les prix du pétrole ont nettement reculé mardi à New York, plombés par un recul de la prime de risque sur le marché du brut alors qu'une trêve se dessinait entre Israël et les Palestiniens de Gaza, après une semaine de raids meurtriers.


Le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en janvier a chuté de 2,53 dollars à 86,75 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


Les cours du brut new-yorkais ont ainsi effacé la totalité des gains engrangés la veille alors que le marché se préparait à un escalade des tensions entre Israël et une partie du monde arabe.


« Les prix du brut se sont envolés sur des craintes que les affrontements (entre Israéliens et Palestiniens) dégénèrent » et que la vague de violences se propage dans la région « et pousse l'Egypte dans le conflit », a rappelé John Kilduff, de Again Capital.


« Or, l'annonce de la recherche d'une forme de trêve a fait évaporer la prime de risque », qui s'était traduite la veille sur le marché par un bond des prix du brut, alors que les courtiers craignaient des perturbations importantes de l'approvisionnement en brut, a-t-il détaillé.


Si les hostilités se sont encore accrues mardi entre Israël et le Hamas, avec la poursuite des tirs de roquettes sur Israël et la poursuite des bombardements israéliens sur la bande de Gaza, d'intenses tractations diplomatiques étaient en cours en parallèle pour imposer une trêve.


Et, au septième jour d'affrontements et de raids ayant fait environ 140 morts des deux côtés, selon un bilan provisoire, l'État hébreu a décidé de repousser son offensive terrestre dans le territoire palestinien pour donner des chances aux efforts diplomatiques.


« Les détails ne sont pas encore connus mais le marché surveillera si une éventuelle trêve tient ou non, ce qui devrait donner la direction du marché avant le week-end », a noté M. Kilduff.


Les courtiers se positionnaient en effet à l'approche du week-end prolongé des fêtes de Thanksgiving aux États-Unis.


Si les échanges électroniques se poursuivront toute la semaine sur le marché pétrolier new-yorkais, il n'y aura pas de séance de cotation physique sur le Nymex jeudi et celle de vendredi clôturera plus tôt.

À suivre dans cette section

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Russie: que faut-il savoir?

19/12/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. Qu'on investisse en Russie ou non, les événements qui s'y déroulent risquent d'avoir une influence sur notre portefeuille. Voyons ce qu'il faut savoir.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

20/12/2014 | Stéphane Rolland

Voici quelques solutions fiscales pour atténuer l’impact de la hausse des frais de garde décrétée par Québec.

Poutine joue à la roulette russe

20/12/2014 | François Normand

ANALYSE. La politique étrangère de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise économique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...