Le patron de JPMorgan regrette ses attaques contre le bitcoin

Publié le 09/01/2018 à 11:57

Le patron de JPMorgan regrette ses attaques contre le bitcoin

Publié le 09/01/2018 à 11:57

Le patron de JPMorgan Chase «regrette» ses critiques dures à l'encontre de la célèbre cryptomonnaie.


Jamie Dimon, le PDG de JPMorgan Chase, très critique envers le bitcoin en septembre, a fait marche arrière mardi, disant regretter ses propos envers la cryptomonnaie.


«Je regrette avoir fait» des commentaires durs sur le bitcoin, a déclaré le banquier le plus influent de Wall Street lors d'un entretien à la chaîne d'informations Fox Business.


Le 12 septembre, Jamie Dimon avait qualifié la monnaie virtuelle d'«escroqueri» et était allé jusqu'à prédire son implosion. Il avait menacé les traders de la banque qui spéculeraient sur elle.


«Je les licencierais à la seconde. Pour deux raisons: c'est contre les règles et ils sont stupides et les deux sont dangereux», avait-il prévenu.


A l'époque, le bitcoin s'échangeait aux alentours de 4.200 dollars mais, depuis, sa valeur a explosé et était de 14.706 dollars mardi. Les plateformes boursières américaines Cboe et CME proposent depuis décembre des produits financiers adossés à la cryptomonnaie.


Goldman Sachs, rivale de JPMorgan, a pour sa part embrassé le bitcoin et est en train de mettre sur pied une équipe de traders dédiée aux cryptomonnaies.


Lire Les cryptomonnaies ne menacent pas le monde financier


Mardi, M. Dimon a expliqué que ses critiques de la monnaie virtuelle étaient dues au fait que les gouvernements et banques centrales agitent le chiffon rouge contre elle.


Toutefois, il estime désormais qu'«on peut avoir des crypto-dollars, du yen et des choses de ce type». Grosso modo, les banques centrales pourraient créer leurs propres monnaies virtuelles qui coexisteraient avec les devises classiques.


Interrogé sur les levées de fonds en cryptomonnaies (ICO), désormais prisées par certaines startups, le banquier s'est montré plutôt flexible: «il faut regarder au cas par cas», a-t-il déclaré.


Lire «Le bitcoin profite aux petits investisseurs»


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le marché du Bitcoin s'essouffle

30/10/2018 | AFP

Les échanges de bitcoins ont représenté 27,2 milliards de dollars ce mois-ci contre 34 milliards pour octobre 2017.

Un géant de la finance avance ses pions dans les cryptomonnaies

15/10/2018 | AFP

Fidelity Investment est l’une des premières grandes sociétés américaines à s’être penchée sur le bitcoin, il y a 5 ans.

À la une

10 choses à savoir mardi

Il y a 51 minutes | Alain McKenna

Des coquerelles pour mettre fin aux déchets. Amazon qui avale Target. Un rebond boursier comme en 2016 à l'horizon?

Êtes-vous au bord du burn-out?

BLOGUE. Voici un moyen simple et précis de vous en faire une idée juste.

Industrie pétrolière: Éric Girard réplique à son collègue albertain

«Les gens n'en veulent pas de pipeline — et nous sommes élus pour représenter les gens.»