Le bénéfice de Target recule à 961 M$ US

Publié le 27/02/2013 à 10:41

Le bénéfice de Target recule à 961 M$ US

Publié le 27/02/2013 à 10:41

Par La Presse Canadienne

[Photo : Bloomberg]

Le géant américain de la vente au détail Target, qui inaugurera au cours des prochains mois ses premiers magasins au Canada, a affiché mercredi un bénéfice en baisse à 961 millions $ US au quatrième trimestre.


Cela correspond à un bénéfice de 1,47 $ US par action. L'an dernier, Target avait engrangé un profit de 981 millions $ US ou 1,45 $ US par action au quatrième trimestre.


Exception faite de certains éléments non récurrents, le bénéfice de Target se chiffre à 1,65 $ US par action, soit nettement mieux que le profit de 1,47 $ US par action attendu par les analystes.


Ses revenus se sont améliorés de 7 pour cent à 22,73 milliards $ US, comparativement à 21,29 milliards $ US. Cela correspond aux attentes de Wall Street.


Pour le premier trimestre, Target anticipe un bénéfice ajusté de 1,10 $ US à 1,20 $ US par action. Les analystes prédisent un profit de 1,05 $ US par action.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Target surpasse les attentes au premier trimestre

Le géant américain de la vente au détail Target a dévoilé mercredi un bénéfice de 635 millions $ US.

ExxonMobil: bénéfice et chiffre d'affaires supérieurs aux attentes au 1T

30/04/2015 | AFP

Le pétrolier américain ExxonMobil a réussi à limiter les dégâts de la chute des prix du pétrole au premier trimestre.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Consultants en TIC: Desjardins et la Banque Nationale coupent les coûts

Édition du 30 Mai 2015 | Denis Lalonde

La Banque Nationale et Desjardins ont imposé unilatéralement des baisses de salaires à leurs consultants en TI.

L'industrie de la mode aura finalement sa grappe

28/05/2015 | Martin Jolicoeur

Après des années de discussion, les acteurs de l’industrie de la mode montréalaise se regroupent au sein d'une grappe.

Imax envoie sa filiale chinoise en Bourse, son action atteint un record

Imax surfe la vague des émissions d'actions chinoises et la popularité des films américains à gros budget en Asie.