La TD améliore son résultat de 20 pour cent au deuxième trimestre

Publié le 24/05/2018 à 07:17

La TD améliore son résultat de 20 pour cent au deuxième trimestre

Publié le 24/05/2018 à 07:17

Par La Presse Canadienne

Le Groupe Banque TD a affiché jeudi un résultat net en hausse de 17 pour cent à 2,9 milliards $ et un résultat rajusté en hausse de 20 pour cent à 3,1 milliards $ au deuxième trimestre, comparativement à l'année dernière.


Le résultat par action est passé de 1,31 $ il y a un an à 1,54 $ cette année.


Le résultat net des Services de détail au Canada a augmenté de 17 pour cent, celui de Services de détail aux États-Unis de 16 pour cent et celui de Services bancaires de gros de 8 pour cent.


La banque a annoncé un dividende de 67 cents par action pour le trimestre se terminant le 31 juillet 2018. Ce dividende sera payable à compter du 31 juillet 2018 aux actionnaires inscrits à la fermeture des bureaux le 10 juillet 2018.


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

10 choses à savoir lundi

28/05/2018 | Alain McKenna

Montréal n'a pas la meilleure qualité de vie, ces banques canadiennes financent la pollution, une pièce très populaire!

À surveiller: Banque TD, Banque Royale et Héroux-Devtek

25/05/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Banque TD, Banque Royale et Héroux-Devtek?

À la une

New York et Toronto terminent en ordre dispersé

17:23 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

La dégradation des relations commerciales entre les États-Unis et le reste du monde continuent d'inquiéter les marchés.

Risque élevé de guerre commerciale à l'échelle mondiale, estime Leitao

Le risque d'une guerre commerciale globale est élevé, selon le ministre des Finances Carlos Leitao, qui ...

Bourse: l'été ne sera pas de tout repos

BLOGUE. Gracieuseté de la bravade de Donald Trump, les stratèges craignent un été mouvementé.