La Cour d'appel suspend la construction de Trans Mountain

Publié le 30/08/2018 à 11:09, mis à jour le 30/08/2018 à 11:12

La Cour d'appel suspend la construction de Trans Mountain

Publié le 30/08/2018 à 11:09, mis à jour le 30/08/2018 à 11:12

La Cour d’appel fédérale annule le décret pour l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain. Elle ordonne à l’Office national de l’énergie (ONÉ) et au gouvernement de reprendre certaines étapes du processus d’évaluation et de consultation.


Dans une décision rendue jeudi, la juge Eleanor Dawson évoque deux raisons. Elle estime que l’ONÉ « a commis une erreur cruciale » dans l’évaluation du projet et que le gouvernement canadien a omis « d’engager un véritable dialogue » avec les Premières nations touchées.


L’ONÉ n’a pas été en mesure de justifier l’exclusion de navires pétroliers dans son évaluation environnementale et, par conséquent, d’examiner l’impact de cette circulation maritime sur les populations d’épaulards du sud de la Colombie-Britannique. Le gouvernement Trudeau ne pouvait donc pas se fier aux conclusions de l’ONÉ qui recommandait l’approbation du projet pour autoriser sa construction, selon la cour.


Elle conclut également que le gouvernement fédéral a mal respecté son obligation de consulter les peuples autochtones dans la dernière étape du processus. Le gouvernement s’est contenté de colliger leurs préoccupations sans chercher des mesures d’atténuation.


La Cour d’appel fédérale demande à la fois à l’ONÉ et au gouvernement de corriger ces vices.


Les villes de Vancouver, Burnaby et des Premières nations ont contesté la décision du gouvernement Trudeau d’autoriser l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain. Le projet de l’entreprise texane Kinder Morgan visait à construire un deuxième oléoduc des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au port de Burnaby en Colombie-Britannique pour pouvoir exporter le pétrole. Ce deuxième oléoduc suivrait le tracé d’un oléoduc déjà existant que le gouvernement a promis d’acheter en mai pour mettre fin à une querelle entre les gouvernements des deux provinces et s’assurer que l’expansion puisse aller de l’avant.


Les actionnaires de Kinder Morgan sont d’ailleurs réunis jeudi matin pour décider s’ils approuvent la vente.


 


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Plus facile d'exporter au Japon depuis janvier

08/02/2019 | François Normand

Des tarifs douaniers ont déjà diminué, et ce, pour trois catégories de produits clés.

Non, l'avenir n'est pas économique. Il est social!

07/02/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Miser sur la croissance économique ne rend en rien les populations plus heureuses, selon une étude...

À la une

50 ans? Mesdames, gare à la discrimination au travail!

BLOGUE. La cinquantaine est un cap terrible pour les femmes, surtout si elles cherchent un nouvel emploi...

L’intelligence artificielle va rendre le système de santé méconnaissable… et c’est tant mieux

Il y a 22 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. «On doit sortir du modèle d’hospice pour entrer dans un modèle plus personnalisé.»

10 choses à savoir jeudi

Il y a 37 minutes | Alain McKenna

Hollywood connaît vos goûts, les Audi éviteront les feux rouges, un lecteur de nouvelles virtuel pour le téléjournal?