La Banque de Montréal hausse son dividende, malgré des vents défavorables

Publié le 05/12/2017 à 08:51

La Banque de Montréal hausse son dividende, malgré des vents défavorables

Publié le 05/12/2017 à 08:51

Par lesaffaires.com

Photo: Charles Desgroseilliers

La Banque de Montréa(BMO, 99,59$) hausse son dividende trimestriel même si elle a dévoilé des résultats inférieurs aux attentes, en raison notamment des coûts liés aux ouragans survenus aux États-Unis.


Pour la période de trois mois terminée le 31 octobre, le quatrième prêteur en importance au pays a dévoilé un bénéfice ajusté de 1,94$ par action, inférieur à celui de 1,98$ attendu en moyenne par les analystes suivis par Reuters.


Le bénéfice net tient compte d'un montant élevé de sinistres liés à la réassurance, soit 112M$, découlant des répercussions des ouragans Irma, Maria et Harvey. Cela a eu pour effet de réduire le bénéfice par action de 0,17$.


Les activités canadiennes de base se sont bien portées. Le bénéfice net ajusté des activités regroupant les particuliers et les entreprises s’est établi à 625M$, en hausse de 6%.


Les mêmes activités de sa division américaine ont encaissé une baisse de 3% du bénéfice net ajusté, à 291M$. Cette baisse est notamment attribuable au recul du dollar américain.


Les résultats du quatrième trimestre n’ont pas miné pour autant ceux de l’ensemble de l’exercice. La Banque de Montréal a dégagé un bénéfice net ajusté de 5,5G$ en 2017, en hausse de 10% par rapport à celui de 2016.


«Nous commençons l'exercice 2018 en position de force, grâce à la diversité de nos secteurs d'activité et à l'avantage concurrentiel dont ils disposent, à des employés fortement mobilisés et axés sur les clients, et à des assises solides en matière de technologie et de données. J'estime que nous allons tirer profit de ces capacités fondamentales pour accélérer la croissance, gagner en efficacité et accroître la fidélisation de la clientèle. Nous sommes en bonne position pour saisir les occasions d'affaires dans un marché en constante évolution et pour assurer une rentabilité durable», a dit dans un communiqué le PDG de la banque, Darryl White.


L’institution torontoise a relevé son dividende trimestriel de 3%, pour l’établir à 0,93$ par action.


Le titre de la BMO a progressé de 11,9% au cours de la dernière année.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Le populisme inquiète le PDG de la BMO

05/11/2018 | Stéphane Rolland

À la vieille des élections de mi-mandat, Darryl White juge que républicains et démocrates sont trop polarisés.

À surveiller: Bombardier, Banque de Montréal et Tesla

25/10/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Banque de Montréal et Tesla?

À la une

L’importance de protéger une maison vacante lors d'une succession

BLOGUE INVITÉ. Voici l'histoire d'une succession qui perd beaucoup d'argent à cause d'une négligence.

À surveiller: Bombardier, Nemaska et Walmart

Que faire avec les titres de Bombardier, Nemaska et Walmart?

L'AMF confirme qu'elle enquête sur Bombardier, le titre plonge

Mis à jour il y a 21 minutes | La Presse Canadienne

Est-ce que les hauts dirigeants ont tiré profit d’une information privilégiée pour réaliser des gains importants?