L'immobilisation des Boeing 787 n'aurait pas « d'impact » sur GE

Publié le 18/01/2013 à 11:02

L'immobilisation des Boeing 787 n'aurait pas « d'impact » sur GE

Publié le 18/01/2013 à 11:02

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le conglomérat américain General Electric, un des fabricants du moteur du 787 Dreamliner, a assuré vendredi que l'immobilisation mondiale de cette flotte n'aurait pas « d'impact » sur son activité et que Boeing ne lui avait fait part pour l'instant d'aucune modification du calendrier de livraison.


« Nous ne voyons pas d'impact matériel » sur GE, ont déclaré des responsables du groupe de Fairfield (Connecticut, nord-est) au cours d'une conférence de presse téléphonique consacrée aux résultats annuels du groupe.


Pour l'instant, « nous n'avons reçu aucune demande de Boeing concernant la production des moteurs », ont-ils ajouté. Ils ont précisé que Boeing ne leur avait fait part d'aucun changement dans le calendrier de livraison des moteurs.


Ils ont par ailleurs affiché leur « solidarité » à l'égard de leur partenaire, se disant convaincus qu'il allait traverser cette mauvaise passe sans trop de dégâts.


La flotte de 787 de Boeing, redevenu le premier avionneur mondial en 2012, a été clouée au sol jeudi après une série d'avaries, dont la dernière mercredi a vu un avion de la compagnie aérienne japonaise ANA atterrir en urgence mercredi à Takamatsu après la détection à bord de fumée et d'une forte odeur provenant d'une batterie lithium-ion située dans le compartiment électrique.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bombardier coupe encore; l'action plonge

15/01/2015 | Martin Jolicoeur

La direction de Bombardier continue de mettre à l’épreuve la patience des investisseurs, ...

Ce qui empêche les compagnies aériennes de dormir

Édition du 20 Décembre 2014 | Martin Jolicoeur

Au sortir d’une année atypique, les sociétés aériennes ont de bonnes raisons de perdre le sommeil.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La remontée des taux obligataires n'est pas pour demain

11:19 | Jean Gagnon

Le taux de rendement des obligations du gouvernent du Canada est tombé cette semaine à un creux historique.

La Banque CIBC a supprimé 500 emplois

Il y a 29 minutes | La Presse Canadienne

La Banque CIBC a supprimé 500 emplois pour s'ajuster au ralentissement de l'activité de prêts aux consommateurs.

D'itinérant à roi du poker

Édition du 31 Janvier 2015 | Julien Brault

Le parcours mouvementé de David Baazov, l’un des pdg les plus secrets du Québec.