L'immobilisation des Boeing 787 n'aurait pas « d'impact » sur GE

Publié le 18/01/2013 à 11:02

L'immobilisation des Boeing 787 n'aurait pas « d'impact » sur GE

Publié le 18/01/2013 à 11:02

Par AFP

[Photo : Bloomberg]

Le conglomérat américain General Electric, un des fabricants du moteur du 787 Dreamliner, a assuré vendredi que l'immobilisation mondiale de cette flotte n'aurait pas « d'impact » sur son activité et que Boeing ne lui avait fait part pour l'instant d'aucune modification du calendrier de livraison.


« Nous ne voyons pas d'impact matériel » sur GE, ont déclaré des responsables du groupe de Fairfield (Connecticut, nord-est) au cours d'une conférence de presse téléphonique consacrée aux résultats annuels du groupe.


Pour l'instant, « nous n'avons reçu aucune demande de Boeing concernant la production des moteurs », ont-ils ajouté. Ils ont précisé que Boeing ne leur avait fait part d'aucun changement dans le calendrier de livraison des moteurs.


Ils ont par ailleurs affiché leur « solidarité » à l'égard de leur partenaire, se disant convaincus qu'il allait traverser cette mauvaise passe sans trop de dégâts.


La flotte de 787 de Boeing, redevenu le premier avionneur mondial en 2012, a été clouée au sol jeudi après une série d'avaries, dont la dernière mercredi a vu un avion de la compagnie aérienne japonaise ANA atterrir en urgence mercredi à Takamatsu après la détection à bord de fumée et d'une forte odeur provenant d'une batterie lithium-ion située dans le compartiment électrique.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bombardier lance le Challenger 650 pour garder la lancée du 605

20/10/2014

Afin de garder sa position de tête dans les jets d'affaires de moyenne catégorie, Bombardier lance un 605 amélioré.

Le drone spatial top secret de l'US Air Force va revenir sur terre

14/10/2014 | AFP

Le drone spatial secret de l'armée de l'air américaine, qui selon les experts pourrait inaugurer une ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Procter & Gamble, ou ce qu'il faut éviter de faire de son portefeuille

24/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Hier matin, le géant Procter & Gamble a annoncé qu’il comptait se séparer de sa ...

Les marchés doivent-ils craindre l'Ebola?

24/10/2014 | Pierre Czyzowicz

BLOGUE. L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus importante depuis la découverte du virus en 1976. Au-delà de la tragédie humaine, quels sont les impacts financiers et économiques?

La marche est haute pour les Québécoises BRP et Uni-Sélect

Face à leurs rivales Polaris et O'Reilly, la marche est vraiment haute pour BRP et Uni-Sélect.