Impôt : la facture explose pour les contribuables canadiens

Publié le 19/04/2010 à 11:31

Impôt : la facture explose pour les contribuables canadiens

Publié le 19/04/2010 à 11:31

Par Stéphane Rolland

Photo: lesaffaires.com

Les impôts payés par la famille canadienne moyenne ont augmenté à un taux nettement plus rapide que les autres dépenses des ménages depuis 1961, selon une étude de l'Institut Fraser.


La facture d'impôts de la famille canadienne moyenne a augmenté de 1624 % depuis 1961. À titre de comparaison pour la même période, les dépenses liées au logement ont augmenté de 1198 %, à la nourriture de 559 % et aux vêtements de 526 %.


«Les impôts ont augmenté beaucoup plus rapidement que toute autre dépense pour les familles canadiennes au point où ils accaparent une plus grande part du revenu familial que les biens essentiels comme la nourriture, les vêtements et le logement», a écrit dans un communiqué Niels Veldhuis, coauteur de l'étude et économiste senior à l'Institut Fraser.


Même si la récession a entraîné une légère diminution des impôts payés (28 878 $ en 2009 comparativement à 30 362 $ l’année précédente), le déficit doit être comptabilisé comme une dette impayée, selon l’Institut Fraser. « Lorsque nous incluons l'imposition reportée, nous constatons que les impôts totaux payés par la famille canadienne moyenne sont en réalité de 31 714 $ en 2009. Cela signifie que les ménages devront éventuellement assumer 2836 $ d'impôts supplémentaires », affirme M. Veldhuis.


Méconnaissance fiscale


Cette étude est publiée en même temps qu’un sondage Léger Marketing pour le compte de BMO qui indique que 76% des Canadiens ne tiennent pas toujours compte des incidences fiscales lorsqu'ils prennent une décision en matière de placement.


En fait, 37% des répondants ne sont pas certains de profiter de tous les incitatifs fiscaux qui leur sont offerts. Un peu moins de 90% ne sont pas sûrs de bien saisir de quelle façon les changements récemment apportés dans le cadre des budgets fédéraux influencent leur situation fiscale personnelle.


«Les résultats du sondage indiquent clairement que de nombreux Canadiens ne comprennent pas pleinement leur situation fiscale personnelle, explique John Waters, directeur, Planification fiscale, BMO Nesbitt Burns. Les Canadiens ont la possibilité de payer moins d'impôt s'ils prennent le temps de bien comprendre les notions de base de la fiscalité, et de demander conseil lorsqu'ils en ont besoin.»

Sur le même sujet

À la une

Terres rares: le géant japonais JOGMEC tourne le dos à un projet au Québec

11/12/2017 | François Normand

Sans tambour ni trompette, la société s’est retirée d’un projet d’exploration de terres rares près de Schefferville.

Bulletin Les Affaires–JLR: la hausse s'est maintenue en novembre

Mis à jour le 11/12/2017 | Les Affaires - JLR

Les prix augmentent plus vite que l'inflation et les ventes de condos grimpent.

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

11/12/2017 | François Remy

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...