Espagne: premier versement de 37 milliards d’euros pour les banques

Publié le 26/11/2012 à 08:27

Espagne: premier versement de 37 milliards d’euros pour les banques

Publié le 26/11/2012 à 08:27

Par AFP

Photo:Bloomberg

Les banques espagnoles vont recevoir une première aide financière de 37 milliards d'euros de la part de la zone euro, un montant qui servira aux établissements nationalisés, a annoncé lundi le ministre espagnol des Finances Luis De Guindos.


« L'injection de fonds dans les quatre banques nationalisées sera de 37 milliards d'euros », a affirmé M. De Guindos à son arrivée à une réunion avec ses homologues de la zone euro, à Bruxelles.


Cette mesure va notamment concerner Bankia, la quatrième banque espagnole par les actifs, dont le sauvetage public de plus de 20 milliards a accéléré une aide européenne au secteur.


L'annonce de son sauvetage historique en mai avait précipité l'octroi en juin, par la zone euro, d'une ligne de crédit de 100 milliards pour l'ensemble du secteur bancaire espagnol, qui devrait au final avoir besoin de quelque 40 milliards d'euros, selon le gouvernement.


La zone euro table sur un versement de l'aide pour le secteur bancaire espagnol, via le Mécanisme européen de stabilité (MES), « début décembre », avait récemment indiqué le chef de file de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker.


 


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Mondial : l'Espagne championne de la valeur marchande

09/06/2014 | AFP

L'Espagne est la sélection à la valeur économique la plus élevée du Mondial-2014, ...

L'Espagne affiche sa plus forte croissance en six ans

29/05/2014 | AFP

L'Espagne enregistre sa plus forte croissance en six ans avec une progression de de 0,4% au premire trimestre.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Le meilleur véhicule pour s'enrichir à long terme

Mis à jour le 31/10/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. Ce n’est pas parce que le marché boursier fracasse des records qu’il est nécessairement cher.

Les bienfaits d’un portefeuille nord-américain

BLOGUE. Pour réduire le risque et bonifier le rendement, une solution consiste à bâtir un portefeuille nord-américain.

Les gentils Américains

Les Américains sont en général affables, mais le système fiscal du pays de l'Oncle Sam est envahissant.