Domtar augmente ses ventes et ses profits au deuxième trimestre

Publié le 01/08/2018 à 15:35

Domtar augmente ses ventes et ses profits au deuxième trimestre

Publié le 01/08/2018 à 15:35

Par La Presse Canadienne

[Photo: 123rf.com]

Domtar (UFS) a affiché une augmentation de son bénéfice au deuxième trimestre, et des revenus accrus dans les secteurs des pâtes et papiers ainsi que des soins personnels.


Domtar a fait état mercredi de profits nets de 43 millions $, ou 68 cents par action, en hausse par rapport aux profits de 38 millions $, ou 61 cents par action, enregistrés un an plus tôt.


Ses ventes ont été de 1,35 milliard $, comparativement à 1,22 milliard $ lors de la période correspondante de l’année précédente.


En excluant les éléments non récurrents, l’entreprise a enregistré des profits de 41 millions $, ou 65 cents par action, en hausse par rapport à 38 millions $, ou 61 cents par action, au deuxième trimestre de 2017.


Le président et chef de la direction, John Williams, a parlé par communiqué d’un rendement « solide » dans les pâtes et papiers si l’on tient compte des interruptions de service prolongées pour l’entretien dans plusieurs installations.


Selon le chef de la direction, les deux secteurs ont présenté des ventes et des liquidités satisfaisantes, disant que l’entreprise travaille sur « plusieurs initiatives importantes ».


« Nous avons continué d’implanter nos hausses de prix annoncées durant le trimestre avec des réalisations de prix plus élevés tant dans le papier que dans la pâte, ce qui a aidé à contrebalancer l’entretien plus important et l’inflation sur certains matériaux de base et sur les coûts de transport du fret », a dit M. Williams.


Concernant les soins personnels, le chef de la direction a ajouté que les résultats avaient été plombés par « une réduction de volume anticipée et une inflation persistante sur les matières premières ».


Tout de même, les ventes dans les soins personnels ont été légèrement en hausse, à 247 millions $, comparativement à 238 millions $ un an plus tôt. Le bénéfice d’exploitation a reculé, à 2 millions $, par rapport à 13 millions $ lors du deuxième trimestre de 2017.


La percée effectuée par Domtar en 2011 dans le secteur des produits d’incontinence s’avère plus difficile que prévu.


Domtar, dont le siège social est établi à Montréal, mais qui est dirigée depuis Fort Mill en Caroline du Sud, anticipait à la fin de l’exercice précédent une diminution de ses marges en raison d’une augmentation des concurrents, une capacité de production excédentaire et une diminution des dépenses gouvernementales dans les soins de santé.


La papetière s’était lancée dans le secteur des produits d’incontinence pour adultes et enfants en 2011 en réalisant plusieurs acquisitions, dont celle de l’entreprise espagnole Laboratoire Indas, pour 402,7 millions $.


M. Williams avait expliqué en février qu’aux États-Unis, le faible taux de natalité se traduisait par une pression accrue sur les fabricants, ce qui se reflétait sur les prix.


Domtar se spécialise dans les produits à base de fibre, dont des papiers de communication, de spécialité et d’emballage, de la pâte commerciale ainsi que dans les produits d’incontinence. L’entreprise compte près de 10 000 employés répartis dans une cinquantaine de pays.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

VIDÉO | Les patrons les mieux payés du Québec Inc.

06/06/2018 | Charles Desgroseilliers

VIDÉO. Couche-Tard, Bombardier, Banque Nationale... Lequel de ces PDG décroche la palme selon vous?

À surveiller: Facebook, Domtar et Gildan

28/07/2016 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Facebook, Domtar et Gildan?

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: