Dollarama dépasse plusieurs attentes, mais ne marche pas sur l'eau

Publié le 06/12/2017 à 08:55

Dollarama dépasse plusieurs attentes, mais ne marche pas sur l'eau

Publié le 06/12/2017 à 08:55

Par lesaffaires.com

Photo: 123rf.com

Dollarama(DOL, 152,97$) a beau être un des détaillants canadiens les plus efficaces et figurer parmi les moins menacés par Amazon(AMZN, 1141$US) à cour terme, il ne marche pas sur l’eau. Si le bénéfice par action a été plus élevé que prévu au troisième trimestre, les ventes se sont avérées quelque peu décevantes en raison d’une faible croissance des transactions et de l’ouverture d’un nombre moindre de magasins.


Pour la période de trois mois terminée le 29 octobre–qui ne comprend pas le jour crucial de l’Halloween–, les ventes ont totalisé 810,58M$, comparativement à 738,71M$ au même trimestre de 2016. Les analystes tablaient en moyenne sur des ventes de 824,9M$.


Les ventes des magasins comparables, un indicateur clé de la performance des commerces ouverts depuis un an, ont progressé de 4,6%, alors que les analystes visaient une hausse de 6% en moyenne.


Cette croissance plus faible des ventes peut être attribuable à deux facteurs. Le nombre de transactions n’a augmenté que de 0,1% au cours de la période et Dollarama n’a ouvert que 10 nouveaux magasins, contre 18 au cours du trimestre correspondant de l’an dernier. Kenric S. Tygue, de Raymond James, tablait sur l’inauguration de 16 nouvelles succursales. L’analyste note cependant que le nombre de nouveaux magasins prévus pour l’exercice qui s’achève en janvier demeure le même.


Malgré la performance quelque peu décevante au chapitre des ventes, la chaîne dirigée par Neil Rossy a tout de même réussi à surpasser les attentes sur le plan des bénéfices. Elle a dégagé un profit de 1,15$ par action, ce qui est supérieur à celui de 1,10$ attendu en moyenne par les analystes.


Le détaillant a affiché une marge brute de 40,1% des ventes, mieux que celle de 39,5% des ventes au même trimestre de l’an dernier. La société a aussi contenu la croissance de ses coûts. Les frais généraux et administratifs ont augmenté de 0,6% à 117M$. Ainsi, ces frais ont représenté 14,5% des ventes, contre 15,8% pour le troisième trimestre de l’an dernier.


Prévisions relevées


Dollarama a par ailleurs relevé ses prévisions pour l’exercice en cours et dévoilé ses prévisions préliminaires pour l’exercice 2019. La chaîne prévoit toujours l’ouverture de 60 à 70 magasins cette année, tout comme l’an prochain.


La marge brute devrait s’établir entre 38,5% et 39,5% cette année plutôt qu’entre 38% et 39% comme prévu précédemment. Les frais généraux devraient pour leur part être moindres que prévu.


À noter que Dollarama anticipe une hausse des frais généraux en 2019: ceux-ci devraient passer de 14,5% à 15% cette année, à 15% à 15,5% l’an prochain, en raison notamment de la hausse du salaire minimum en Ontario. Le salaire minimum y passera à 14$ l’heure à compter du 1er janvier 2018, puis à 15$ l’heure à compter du 1er janvier 2019. Environ 41% des magasins de la chaîne se situent dans cette province.


Le titre de Dollarama a grimpé de 55% à ce jour en 2017. La cible moyenne des analystes est de 157,80$. Ces derniers vont ajuster leurs cibles et leur recommandations après la téléconférence avec la direction de Dollarama prévue ce matin. 


À lire: À coup de 1$, il est le nouveau milliardaire du Québec


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

Les conflits commerciaux de la Maison-Blanche

08/08/2018 | AFP

Voici un panorama des fronts commerciaux ouverts par les États-Unis.

Guerre commerciale: La Chine durcit le ton

03/08/2018 | AFP

Il s’agit de représailles élaborées en réaction à la récente menace de la Maison-Blanche.

À la une

Tesla Canada poursuit le gouvernement de l'Ontario

Tesla conteste la décision du gouvernement de Rob Ford d'éliminer les subventions à l'achat de véhicules électriques.

La Vie en Rose achète l'ancienne usine de Mondelez

La Vie en Rose déménagera son siège social dans l'ancienne manufacture de biscuits Oreo.

Labplas: un déménagement qui ravit les employés et la direction

PME DE LA SEMAINE. Le déménagement de Labplas aurait pu devenir un sérieux casse-tête, n'eût été d'un coup de chance.