Cryptomonnaies: Mark Carney lance un appel à la réglementation

Publié le 02/03/2018 à 08:47

Cryptomonnaies: Mark Carney lance un appel à la réglementation

Publié le 02/03/2018 à 08:47

Par AFP

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a appelé vendredi à réguler les cryptomonnaies afin de lutter contre les activités illégales et protéger le système financier, à trois semaines d'une réunion du G20 Finance qui abordera cette question.


Lors d'un discours intitulé «L'avenir de la monnaie» et prononcé à Londres à destination d'un public d'étudiants, M. Carney a longuement pointé les limites des monnaies virtuelles -dont le bitcoin-, se disant «sceptique» quant à la valeur à long terme de ces nouveaux outils qu'il ne voit pas devenir des moyens d'échanges courants.


Il a souligné que face à ce défi, les autorités devaient choisir d'«isoler», c'est à dire d'interdire ou de couper les cryptomonnaies du reste du système financier, ou bien de «réguler» voire d'«intégrer» les monnaies virtuelles comme toute autre activité. 


«Si on les isole de façon systématique, nous nous priverions des opportunités majeures des technologies de paiement liées» aux cryptomonnaies, comme la blockchain qui permet de stocker et de transmettre des informations sur un grand registre informatique transparent et sécurisé. 


«Une meilleure voie serait de réguler des éléments de l'écosystème des cryptomonnaies afin de combattre les activités illégales» entourant l'utilisation de ces moyens et de «protéger la solidité du système financier». 


M. Carney a souligné qu'il était « temps d'exiger de l'écosystème des cryptomonnaies qu'il adopte les mêmes règles que le reste du système financier ». 


« Faire partie du système financier apporte d'énormes avantages mais entraîne aussi d'importantes responsabilités », a souligné le banquier central, qui suggère d'imposer aux cryptomonnaies des règles du même type que celles qui encadrent l'échange des titres financiers. 


Outre sa fonction de gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), M. Carney est aussi président du Conseil de stabilité financière (FSB), organisme créé par les pays riches et émergents du G20 après la crise financière de 2008 pour mener les réformes du système financier.


Le FSB doit rendre un rapport au G20 Finance qui se réunira les 19 et 20 mars à Buenos Aires et au cours duquel les ministres français et allemand des Finances vont présenter des propositions communes sur la régulation des cryptomonnaies.


Lors de son discours vendredi, M. Carney a répété que les cryptomonnaies « échouaient » à remplir les différents rôles attendus d'une monnaie, mettant en avant leur très forte volatilité et leur incapacité à être utilisée de façon efficace comme moyen d'échange. 


 


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Comment je vois et joue le secteur bancaire

Édition du 22 Septembre 2018 | Tahar Mansour

EXPERT-INVITÉ. Le système bancaire canadien en est un de type oligopolistique. Cela veut dire qu'il y a peu ...

Adieu banquiers et autres comptables ?

Édition du 15 Septembre 2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Lorsque Nordea a publié ses résultats financiers du deuxième trimestre, de nombreux analystes sont tombés ...

À la une

Des obstacles à court terme pour les actions?

Mis à jour à 09:44 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Octobre a déjà mauvaise réputation. La Fed et la saison des résultats pourraient offrir des surprises.

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.