Broadcom bonifie son offre hostile pour Qualcomm

Publié le 05/02/2018 à 08:49

Broadcom bonifie son offre hostile pour Qualcomm

Publié le 05/02/2018 à 08:49

Par AFP

Le groupe de semi-conducteurs Broadcom a relevé lundi son offre d'achat hostile sur son concurrent Qualcomm, considérée comme l'opération la plus coûteuse de l'histoire du secteur technologique, à un peu plus de 121 milliards de dollars (hors reprise de dette).


Dans ce qu'il présente comme sa «meilleure et dernière offre», Broadcom propose selon un communiqué de racheter les actions Qualcomm au prix unitaire de 82$US (60$US au comptant et le reste en actions Broadcom), contre 70$US auparavant.


Cette nouvelle offre représente un gain de 50% par rapport au cours de clôture de Qualcomm le 2 novembre, dernière journée avant que des rumeurs ne circulent sur cette transaction. 


Broadcom avait proposé le 6 novembre un montant total de près de 105 milliards de dollars, et la reprise de 25 milliards de dollars de dette. Qualcomm avait rejeté l'offre une semaine plus tard, la jugeant sous-évaluée.


Un rachat de Qualcomm, qui produit notamment des composants pour Apple, créerait un mastodonte dans un secteur en pleine consolidation, face au développement de technologies liées aux véhicules autonomes.


 

À suivre dans cette section


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre

Sur le même sujet

À la une

Bourse: un record de longévité plus anxieux qu'heureux

BLOGUE. Les financiers sont divisés alors que la Bourse américaine s'apprête à surpasser le record des années 1990.

Les États-Unis ne doivent pas perdre la Turquie

18/08/2018 | François Normand

ANALYSE - De bonnes relations entre les États-Unis et la Turquie sont vitales pour le Canada. Voici pourquoi.

Accueillez les clients comme s'ils étaient vos invités

BLOGUE INVITÉ. On veut qu’ils passent un bon moment en notre compagnie. C’est aussi simple que ça.