Bourse: un rendement annuel de 7,5% sur dix ans, prévoit Desjardins

Publié le 25/09/2013 à 10:14, mis à jour le 25/09/2013 à 10:52

Bourse: un rendement annuel de 7,5% sur dix ans, prévoit Desjardins

Publié le 25/09/2013 à 10:14, mis à jour le 25/09/2013 à 10:52

Par Thomas Cottendin

Photo: Bloomberg

Après une décennie perdue, la Bourse offrira un rendement annuel de 7,5% au cours des dix prochaines années, anticipent les analystes de Desjardins Études économiques.


Les auteurs de l’étude intitulée Rendement des grandes classes d’actifs à long terme partent du constat que la dernière décennie a été marquée par un rendement presque nul de la Bourse et, à l’opposé, par un excellent rendement du marché obligataire.


L’étude des dernières décennies et des principaux déterminants des rendements des grandes classes d’actifs a permis aux analystes de Desjardins de dresser trois grandes conclusions :


1. La dernière décennie a été hors-norme à plusieurs points de vue et il serait très malvenu de penser que les résultats récents des classes d’actifs représentent une nouvelle tendance.


2. Le marché boursier amorce la décennie actuelle dans une situation beaucoup plus favorable qu’au début des années 2000.


3. Une forte diminution du rendement du marché obligataire semble inévitable après 30 ans de performance remarquable.


Un rendement de 7,5%


Selon les analystes, qui supposent que les ratios cours-bénéfices des 10 prochaines années seront proches de leur niveau de fin 2012, la croissance annuelle des indices boursiers devrait être similaire à celle des profits, soit 4,75% pour les Etats-Unis et de 4,25% au Canada.


Un taux de dividende de 2,75% pour les États-Unis et de 3,25% au Canada devrait s’ajouter aux gains en capital provenant de la hausse des Bourses, portant le rendement boursier moyen anticipé par Desjardins à 7,5% pour la période qui s'étend de fin 2012 à 2022.


Toutefois, «si l’on considère la période 2000-2022 dans son ensemble, la bonne performance anticipée à partir d’aujourd’hui ne serait pas suffisante pour empêcher la période actuelle d’être la pire, en termes nominaux, pour la Bourse américaine depuis la Seconde Guerre mondiale», préviennent les auteurs de l’étude.


 


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Jeux vidéo indie: Desjardins remet 750 000$ à La Guilde des développeurs de jeux vidéo indépendants

Mis à jour le 16/01/2019 | Catherine Charron

Avec ce coup de pouce financier, l’OBNL pourra bonifier son offre de services aux entreprises membres de la coopérative.

Faites comme le Washington Post, écoutez ce que veut votre client

BLOGUE. Peu importe le type d’organisation et les technologies employées, le secret d’un service à la ...

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.

Une perspective à long terme remet les pendules à l'heure

18/01/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Malgré nos impressions, la volatilité en 2018 était un peu sous la moyenne des 20 dernières années.

Les tarifs: bref historique et perspective actuelle

BLOGUE INVITÉ. La guerre des tarifs entre la Chine et les États-Unis fait bien peur, mais ce n'est rien de nouveau!