Titres en action: Walmart, Netflix, General Electric, UBS

Publié le 09/10/2018 à 07:03, mis à jour le 09/10/2018 à 11:49

Titres en action: Walmart, Netflix, General Electric, UBS

Publié le 09/10/2018 à 07:03, mis à jour le 09/10/2018 à 11:49

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


La branche canadienne de Walmart(WMT, 96,71$US) analyse la possibilité de vendre des produits dérivés du cannabis à moyen terme révèle Bloomberg. Ça aurait dopé le titre de 2% en fin de matinée mardi.


Netflix(NFLX, 349,10$US) va investir un milliard de dollars de plus aux États-Unis et y créer 1000 emplois supplémentaires par an dans les dix prochaines années, ont indiqué lundi des élus de l'Etat du Nouveau-Mexique, où ces investissements seront effectués. Le groupe a choisi cet État de l'ouest du pays comme nouveau site de production, et est en train de boucler des négociations pour racheter un complexe de studios de cinéma, ABQ, ont indiqué la gouverneure Susana Martinez et le maire de la ville d'Albuquerque, Tim Keller. «Après des années d'efforts pour baisser les impôts et rendre le Nouveau-Mexique plus accueillant pour les entreprises, nous récoltons enfin des résultats incroyables», s'est réjouie Mme Martinez. Pour attirer le géant du streaming, les autorités locales lui ont fait miroiter de nombreuses aides, dont des subventions publiques d'un montant total avoisinant les 15 millions de dollars.


General Electric(GE, 13,61$US), en pleine restructuration, a annoncé lundi céder un portefeuille d'actifs dans les énergies renouvelables et le gaz naturel évalués à environ 1 milliard de dollars. Environ une vingtaine d'investissements effectués dans des entreprises énergétiques basées aux États-Unis sont concernées par cette transaction, précise le conglomérat industriel dans un communiqué. C'est le fonds américain Apollo Global Management, très remuant dans le secteur des énergies, qui est l'acheteur de ces actifs vendus par GE Capital, branche financière de GE. Les termes financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés. Cette décision intervient quelques jours seulement après l'arrivée d'un nouveau PDG, Lawrence Culp, choisi pour redresser GE, qui traverse une profonde crise de confiance depuis deux ans.


Poursuites «contraires à la Constitution», «violation du principe d'égalité»: la défense du géant suisse UBS(UBS, 14,92$US) s'est lancée lundi, au premier jour du procès de la banque pour un vaste système de fraude fiscale, dans un combat juridique ardu. Jusqu'à la veille du procès, prévu trois demi-journées par semaine jusqu'au 15 novembre, la banque suisse a tenté de s'opposer aux poursuites et à la tenue de l'audience. L'enjeu est immense pour UBS, qui encourt une amende pouvant se monter jusqu'à la moitié des dix milliards d'euros d'avoirs non déclarés estimés par les juges d'instruction. La maison-mère UBS AG comparaît pour «démarchage bancaire illégal» et «blanchiment aggravé de fraude fiscale», sa filiale française pour "complicité" des mêmes délits. Sont également jugés six hauts responsables de la banque en France et en Suisse.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Pierre Lassonde : bien plus qu'un donateur

Édition du 08 Décembre 2018 | René Vézina

Pierre Lassonde a fait fortune dans le secteur de l'or. Et ce sont désormais les lingots de philanthropie qu'il a ...

Bourse: Wall Street termine en hausse une séance volatile

Mis à jour à 17:16 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. «Beaucoup de gens semblent vouloir se préparer pour le scénario du pire», avance un spécialiste.

À surveiller: Banque Royale, Champion et Cogeco

Que faire avec les titres de la Banque Royale, Champion Iron Ore et Cogeco Communications?