Cette pub de Boeing qui veut faire oublier Bombardier

Publié le 11/10/2017 à 11:17

Cette pub de Boeing qui veut faire oublier Bombardier

Publié le 11/10/2017 à 11:17

Par La Presse Canadienne

Photo: Boeing

Le géant américain de l'aéronautique Boeing a lancé une campagne de relations publiques dans le cadre de sa querelle avec Bombardier, afin de rappeler aux Canadiens l'ampleur de sa contribution à l'économie du pays.


L'entreprise de Chicago a expliqué que la campagne inaugurée mardi se déroulera à la télévision, à la radio et sur des plateformes numériques.


La directrice générale de Boeing Canada, Kim Westenskow, a expliqué que l'entreprise contribue environ 4G$ chaque année au développement et à la croissance économique du Canada. Cela représenterait près de 14% de tout l'impact aéronautique du pays.


Boeing a révélé faire affaire avec 560 fournisseurs canadiens qui génèrent 17500 emplois, en plus des 2000 employés qui composent sa propre main d'oeuvre.


Mme Westenskow a ajouté que Boeing est aujourd'hui le plus important constructeur aéronautique non canadien au Canada.


Le premier ministre canadien Justin Trudeau est à Washington mercredi pour une rencontre avec Donald Trump. Il devrait soulever le différend entre Boeing et Bombardier lors de ses entretiens avec le président américain.


 


Visionnez la vidéo:


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Le Canada a discrètement versé 54 M $ de plus pour le développement du F 35

Il n'est pas acquis qu'Ottawa choisira cet appareil pour remplacer ses CF-18 vieillissants.

Boeing: des livraisons d'avions record dopent le bénéfice au premier trimestre

25/04/2018 | AFP

L'avionneur Boeing relève sa prévision annuelle.

À la une

Gestion de l’offre: ce que Trump et cies ne vous disent pas

16/06/2018 | François Normand

ANALYSE GÉOPOLITIQUE - Un débat d’idées est le bienvenu, mais encore faut-il considérer tous les éléments. Les voici.

Les Bourses au rouge, sur fond de début de «guerre froide commerciale»

15/06/2018 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

«On savait que la menace de tarifs sur la Chine était réelle mais on pensait que Washington allait finir par négocier»

Les États-Unis n'exigeraient plus l'abolition de la gestion de l'offre

Contredisant son président, le secrétaire américain à l'Agriculture dit ne pas vouloir la fin de la gestion de l'offre.