Cette pub de Boeing qui veut faire oublier Bombardier

Publié le 11/10/2017 à 11:17

Cette pub de Boeing qui veut faire oublier Bombardier

Publié le 11/10/2017 à 11:17

Par La Presse Canadienne

Photo: Boeing

Le géant américain de l'aéronautique Boeing a lancé une campagne de relations publiques dans le cadre de sa querelle avec Bombardier, afin de rappeler aux Canadiens l'ampleur de sa contribution à l'économie du pays.


L'entreprise de Chicago a expliqué que la campagne inaugurée mardi se déroulera à la télévision, à la radio et sur des plateformes numériques.


La directrice générale de Boeing Canada, Kim Westenskow, a expliqué que l'entreprise contribue environ 4G$ chaque année au développement et à la croissance économique du Canada. Cela représenterait près de 14% de tout l'impact aéronautique du pays.


Boeing a révélé faire affaire avec 560 fournisseurs canadiens qui génèrent 17500 emplois, en plus des 2000 employés qui composent sa propre main d'oeuvre.


Mme Westenskow a ajouté que Boeing est aujourd'hui le plus important constructeur aéronautique non canadien au Canada.


Le premier ministre canadien Justin Trudeau est à Washington mercredi pour une rencontre avec Donald Trump. Il devrait soulever le différend entre Boeing et Bombardier lors de ses entretiens avec le président américain.


 


Visionnez la vidéo:


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: