Bellus Santé a perdu 13 M$ en 2012

Publié le 27/02/2013 à 09:44

Bellus Santé a perdu 13 M$ en 2012

Publié le 27/02/2013 à 09:44

Par La Presse Canadienne

L'entreprise pharmaceutique lavalloise Bellus Santé a épongé une perte de 13,2 millions $ pendant l'exercice 2012, soit 41 cents par action, après avoir engrangé un profit de 3,4 millions $ ou 39 cents par action un an plus tôt.


L'augmentation de la perte nette serait principalement due aux éléments enregistrés relativement au partenariat stratégique, au financement et à la réorganisation du capital au cours du second trimestre de 2012.


Ses revenus se sont chiffrés à 2,3 millions $, comparativement à 3,1 millions $ en 2011.


La diminution serait principalement attribuable aux produits moins élevés constatés pour fins comptables relativement aux ententes conclues avec Celtic Therapeutics pour le développement du produit Kiacta, qui fait l'objet d'études pour le traitement de l'amylose AA.


Au 31 décembre 2012, la société disposait d'espèces, de quasi-espèces et de placements à court terme totalisant 18.6 millions $.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

HP: chute de 29% du bénéfice net

20/08/2014 | AFP

Hewlett Packard, qui traverse une longue restructuration, a annoncé mercredi une lourde chute de son ...

Aimia: la réorganisation d'Aéroplan a rapporté

14/08/2014

Le gestionnaire de programmes de fidélisation Aimia (TSX:AIM) affirme que sa réorganisation ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Sur LesAffaires cette semaine: Couche-Tard, Le Château et Descartes Systems

Couche-Tard et Descartes devraient afficher une bonne croissance, mais dans les deux cas, la clé reste les acquisitions.

L'occasion est belle pour Apple de se comporter Ă  nouveau comme Wayne Gretzky

01/09/2014 | René Vézina

Pour illustrer le sens de l'innovation chez Apple, Steve Jobs aimait citer Wayne Gretzky. Celui qui est encore ...

Holvi, la start-up finlandaise qui veut remplacer les banques

31/08/2014 | Julien Brault

BLOGUE. Rencontre avec un jeune entrepreneur qui a lancé une banque en ligne.