Bellus Santé a perdu 13 M$ en 2012

Publié le 27/02/2013 à 09:44

Bellus Santé a perdu 13 M$ en 2012

Publié le 27/02/2013 à 09:44

Par La Presse Canadienne

L'entreprise pharmaceutique lavalloise Bellus Santé a épongé une perte de 13,2 millions $ pendant l'exercice 2012, soit 41 cents par action, après avoir engrangé un profit de 3,4 millions $ ou 39 cents par action un an plus tôt.


L'augmentation de la perte nette serait principalement due aux éléments enregistrés relativement au partenariat stratégique, au financement et à la réorganisation du capital au cours du second trimestre de 2012.


Ses revenus se sont chiffrés à 2,3 millions $, comparativement à 3,1 millions $ en 2011.


La diminution serait principalement attribuable aux produits moins élevés constatés pour fins comptables relativement aux ententes conclues avec Celtic Therapeutics pour le développement du produit Kiacta, qui fait l'objet d'études pour le traitement de l'amylose AA.


Au 31 décembre 2012, la société disposait d'espèces, de quasi-espèces et de placements à court terme totalisant 18.6 millions $.

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

HP: chute de 29% du bénéfice net

20/08/2014 | AFP

Hewlett Packard, qui traverse une longue restructuration, a annoncé mercredi une lourde chute de son ...

Aimia: la réorganisation d'Aéroplan a rapporté

14/08/2014

Le gestionnaire de programmes de fidélisation Aimia (TSX:AIM) affirme que sa réorganisation ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses Ă  savoir vendredi

07:53 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Entrée fracassante d'Alibaba à Wall Street, le iPhone 6 en vente aux quatre coins du monde, la taxe «sucrée» de Wal-Mart

Marie-Josée Lamothe, de L'Oréal à Google

Édition du 20 Septembre 2014 | Pierre ThĂ©roux

Cette experte du marketing a passé près de 20 ans dans l’industrie de la beauté. Elle nous raconte son virage numérique.

Le Québec continue d'afficher un des taux d'inflation les plus faibles au pays

Il y a 49 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

En août, les consommateurs ont payé beaucoup plus pour les aliments et l'alcool, mais moins pour l'essence.