Résultats : les entreprises américaines dépriment comme en 2009

Publié le 12/10/2012 à 08:55

Résultats : les entreprises américaines dépriment comme en 2009

Publié le 12/10/2012 à 08:55

Par lesaffaires.com

Doug Oberhelman, le pdg de Caterpillar. Photo:Bloomberg

Les sociétés américaines n’aiment pas ce qu’elles voient dans leur boule de cristal. Leur pessimisme a atteint un niveau inégalé depuis la crise économique, selon une compilation effectuée par l’agence Bloomberg.


Parmi les 500 sociétés inscrites au S&P 500, 69 ont dévoilé des prévisions récemment. Pour chaque direction qui a dit que les profits seraient supérieurs, 4,3 entreprises ont révisé à la baisse leurs anticipations.


Un ratio aussi pessimiste a été atteint en février 2009 et en octobre 2001. « L’économie est faible, probablement plus faible que les gens le réalisent, commente William Frels, gestionnaire de Mairs & Power du Minnesota. Je ne serai pas surpris que les résultats soient inférieurs aux attentes. La question est jusqu’à quel point. »


Parmi les grandes sociétés qui ont tenté de modérer les attentes, on compte : Caterpillar, Alcoa, Fedex et Intel, notamment.


Depuis son creux de mars 2009, le S&P 500 a gagné 112 %. L’indice vedette se dirige vers un gain de 14 % cette année, ce qui serait la plus forte progression depuis 2009.


 


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourse: New York bondit, l'or pèse sur Toronto

30/10/2014 | AFP

Toronto et New York n’étaient pas coordonnées aujourd’hui. Alors que la première ...

Trop d'argent dort dans les comptes des Canadiens

30/10/2014 | Stéphane Rolland

Les investisseurs canadiens conservent deux fois plus de liquidités que les objectifs qu’ils se sont donnés.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

10 choses à savoir vendredi

Il y a 38 minutes | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Octobre, pas une horreur pour les Bourses, le MÉDAC veut frapper fort, faire de l'argent avec des «maisons hantées».

Bombardier: on verra mieux en 2016

30/10/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Meilleurs résultats que prévu, chez Bombardier. Décollage en vue?

L'or dégringole à son plus bas en plus de quatre ans

06:45

Les investisseurs délaissent le métal précieux devenu plus coûteux avec la hausse du dollar américain, entre autres.