Stephen Takacsy mélange audace et prudence


Édition du 15 Novembre 2014

Pour obtenir du rendement à long terme dans les actions canadiennes, Stephen Takacsy, directeur des placements et gestionnaire de portefeuille chez Gestion d'actifs Lester, croit qu'il faut combiner la prudence des dividendes et l'achat audacieux de titres d'entreprises méconnues et sous-évaluées.
Cette ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Hydro-Québec versera son deuxième plus important dividende dans les coffres de l'État

La société d’État a dévoilé mercredi un bénéfice net de 3,19 milliards $, en progression de 12 % par rapport à 2017.

Bernie Sanders: l'allocateur de capital?

BLOGUE INVITÉ. Regard sur la politisation des rachats d'actions.

À la une

CDPQ : des enjeux de gouvernance font ombrage aux bons résultats

Les déboires de la filiale Otéra Capital ouvrent la voie à une réflexion plus large.

Michael Sabia à la défense de SNC-Lavalin

« C’est important de comprendre l’ampleur du changement qu’il y a eu dans cette société», rappelle-t-il.

La Caisse échappe aux pertes

La Caisse a affiché un rendement de 4,2% en 2018, malgré une année difficile sur les marchés boursiers mondiaux.