Facebook: les fonds communs quittent le navire

Publié le 05/11/2012 à 12:15

Facebook: les fonds communs quittent le navire

Publié le 05/11/2012 à 12:15

Photo: Bloomberg

Après avoir démontré un enthousiasme marqué pour le titre de Facebook lors de son lancement, les premiers acheteurs des actions du réseau social ont rapidement revendu leurs parts.


Les fonds communs de placement gérés par trois des banques qui ont contribué à l'introduction en Bourse de Facebook n'ont pas tardé à affluer pendant le premier appel public à l'épargne en mai. C'est ce que montre The Wall Street Journal.


Le 17 mai, jour de l'introduction en Bourse du réseau social, les fonds communs de placement gérés par Morgan Stanley, JP Morgan Chase & Co. et Wells Fargo & Co. - trois des 33 banques qui étaient preneurs fermes dans le contrat - ont acheté 8,4 millions de parts de l'entreprise, d'une valeur 319 M$ US.


À la fin du mois, les fonds avaient revendu 3,5 millions d'actions, selon une analyse de données du Wall Street Journal provenant de la firme Morningstar et déposée auprès de la Securities and Exchange Commission.


Pendant cette période, l'action a chuté d'un sommet de 45 $ US le premier jour à 29,60 $ US le 31 mai. Elle a clôturé vendredi dernier à 21,18 $ US.


Les régulateurs ont des règles strictes pour tenir à l'écart les banques, qui sont preneurs fermes, des équipes de gestion d'actifs, et il n'y a aucune indication q'il y ait eu collusion.


Manque de confiance


À suivre dans cette section

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourse: du vert Ă  New York, Toronto poursuit son rebond

Mis à jour le 19/12/2014 | LesAffaires.com et AFP

La Bourse de Toronto a poursuivi son rebond vendredi, pendant que la hausse perdait de la vigueur Ă  New York.

Wall Street se prépare à conserver son élan vendredi

19/12/2014 | lesaffaires.com

Les marchĂ©s boursiers amĂ©ricains se dirigent vers une sĂ©ance au vert au lendemain d’une journĂ©e record.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Hausse des tarifs des CPE: pas de solutions fiscales miracles, mais ...

Voici quelques solutions fiscales pour attĂ©nuer l’impact de la hausse des frais de garde dĂ©crĂ©tĂ©e par QuĂ©bec.

Poutine joue Ă  la roulette russe

ANALYSE. La politique Ă©trangĂšre de Vladimir Poutine risque de plonger la Russie dans une longue crise Ă©conomique.

Donner, ça se calcule

Édition de Novembre 2014 | Dominique Froment

Les dons spontanés, c'est bon pour le moral, mais ce n'est pas la meilleure façon de soutenir une ...