Facebook: les fonds communs quittent le navire

Publié le 05/11/2012 à 12:15

Facebook: les fonds communs quittent le navire

Publié le 05/11/2012 à 12:15

Photo: Bloomberg

Après avoir démontré un enthousiasme marqué pour le titre de Facebook lors de son lancement, les premiers acheteurs des actions du réseau social ont rapidement revendu leurs parts.


Les fonds communs de placement gérés par trois des banques qui ont contribué à l'introduction en Bourse de Facebook n'ont pas tardé à affluer pendant le premier appel public à l'épargne en mai. C'est ce que montre The Wall Street Journal.


Le 17 mai, jour de l'introduction en Bourse du réseau social, les fonds communs de placement gérés par Morgan Stanley, JP Morgan Chase & Co. et Wells Fargo & Co. - trois des 33 banques qui étaient preneurs fermes dans le contrat - ont acheté 8,4 millions de parts de l'entreprise, d'une valeur 319 M$ US.


À la fin du mois, les fonds avaient revendu 3,5 millions d'actions, selon une analyse de données du Wall Street Journal provenant de la firme Morningstar et déposée auprès de la Securities and Exchange Commission.


Pendant cette période, l'action a chuté d'un sommet de 45 $ US le premier jour à 29,60 $ US le 31 mai. Elle a clôturé vendredi dernier à 21,18 $ US.


Les régulateurs ont des règles strictes pour tenir à l'écart les banques, qui sont preneurs fermes, des équipes de gestion d'actifs, et il n'y a aucune indication q'il y ait eu collusion.


Manque de confiance


SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Bourses: les marchés avancent sans enthousiasme

17/04/2014 | LesAffaires.com et AFP

Les Bourses nord-américaines ont connu une séance contrastée. Alors que Toronto pouvait surfer sur ...

Dollar Tree : un rendement de plus de 5 000 % en 19 ans

17/04/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. La société américaine Dollar Tree (DLTR) a fait le saut en bourse en mars 1996, il y a 19 ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Immobilier: n’achetez jamais à l’aveuglette

18/04/2014 | Yvan Cournoyer

En immobilier, on jongle avec des milliers de dollars Ă  chacune des Ă©tapes du processus. Un bon coup peut ...

Une correction du secteur de l'habitation ferait mal Ă  l'Ă©conomie, selon la BMO

Une correction soudaine et prononcée du secteur de l'habitation pourrait avoir un impact dévastateur sur ...

Pourquoi vouloir imiter Warren Buffett quand on peut acheter Berkshire au rabais

Édition du 12 Avril 2014 | Yannick ClĂ©rouin

Comment constituer un portefeuille qui imiterait celui de Berkshire Hathaway, Ă  l'image des FNB? RĂ©ponse Ă  notre lecteur