Desjardins lance sa propre gamme de FNB

Publié le 14/02/2017 à 16:12

Desjardins lance sa propre gamme de FNB

Publié le 14/02/2017 à 16:12

Par Pierre Théroux

L'engouement des investisseurs envers les fonds négociés en Bourse (FNB) pousse Desjardins à lancer sa propre gamme de paniers de titres. La coopérative financière vient en effet de déposer un prospectus provisoire visant l'émission de neuf FNB.


Quatre d'entre eux sont des FNB Desjardins multifacteurs à volatilité contrôlée et quatre autres sont des FNB Desjardins à revenu fixe canadien. Le FNB Desjardins d'actions privilégiées canadiennes complète la gamme.


Desjardins offre déjà des FNB de différents fournisseurs par l'entremise de sa firme de courtage Valeurs mobilières Desjardins et du courtier en ligne Disnat. Le réseau des caisses ne sera pas associé, dans un premier temps, à la vente de FNB Desjardins si le prospectus est approuvé par l'Autorité des marchés financiers (AMF).


«La Loi n'autorise pas présentement les caisses à transiger des actions en bourse», précise le porte-parole Richard Lacasse. La décision de Desjardins est logique et témoigne de la popularité grandissante des FNB, estime Daniel Straus, analyste au Groupe de recherche et stratégie sur les FNB de la Financière Banque Nationale.


«C'est une excellente occasion d'affaires qui s'inscrit dans une tendance d'offre sans cesse croissante de FNB», dit-il, en soulignant que les actifs sous gestion en FNB au Canada atteignent aujourd'hui quelque 100 G$.


Pour Desjardins, c'est aussi l'occasion d'attirer de jeunes investisseurs qui sont parmi les plus grands adeptes de FNB.


«Les FNB sont attrayants pour les jeunes parce qu'ils recherchent des véhicules de placement à faible coût, moins chers que des fonds communs», constate Daniel Straus.


Desjardins s'ajoute à une demi-douzaine d'institutions qui sont devenues des fournisseurs de FNB depuis le début de l'année. En plus d'un an, le nombre de promoteurs de FNB au pays a doublé à 24.


Desjardins Gestion internationale d'actifs (DGIA) agira à titre de gestionnaire et de conseiller en valeurs des FNB Desjardins. Au 31 décembre 2016, les actifs sous gestion de DGIA se chiffraient à environ 54 G$ CA.


Cette filiale du Mouvement Desjardins compte des caisses de retraite, des fondations, des fiducies, des réserves de sociétés d'assurances, des sociétés et des fonds communs de placement parmi ses clients.


Le prospectus vise le placement de parts des FNB suivants : FNB Desjardins Canada multifacteurs à volatilité contrôlée, FNB Desjardins États-Unis multifacteurs à volatilité contrôlée, FNB Desjardins Marchés développés ex-É.-U. ex-Canada multifacteurs à volatilité contrôlée, FNB Desjardins Marchés émergents multifacteurs à volatilité contrôlée, FNB Desjardins Indice univers obligations canadiennes, FNB Desjardins Indice obligations canadiennes à court terme, FNB Desjardins Indice obligations canadiennes de sociétés échelonnées 1-5 ans, FNB Desjardins Indice obligations canadiennes gouvernementales échelonnées 1-5 ans, et FNB Desjardins Indice actions privilégiées canadiennes.


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bio-K Plus à la conquête de nouveaux marchés

Édition du 08 Décembre 2018 | Jean-François Venne

Série 4 de 4 - Découvrez une PME dont le chiffre d'affaires repose en grande partie sur l'exportation.En 2018, Bio-K ...

Attention... cette nouvelle dragonne est un cheval de Troie

BLOGUE. La cofondatrice de Prana se soucie autant de l'utilité sociale des entreprises que de leur rentabilité.

VIA Rail: Siemens remplacera la flotte du corridor Québec Windsor

Mis à jour à 15:21 | La Presse Canadienne

VIA Rail a besoin de 32 nouveaux trains bidirectionnels pour maintenir sa capacité actuelle de 9100 sièges.