Avantages Services financiers est en faillite

Publié le 21/09/2016 à 11:42

Avantages Services financiers est en faillite

Publié le 21/09/2016 à 11:42

Le cabinet Avantages Services financiers est en faillite, selon des documents dont Finance et Investissement a obtenu copie.


Dans un avis de la faillite et de la première assemblée des créanciers, on apprend que l'entreprise de Michel Marcoux, Avantages Services financiers, est en faillite et que Langevin Syndic de faillite inc., de Saint Hyacinthe, a été nommé comme syndic de l'actif par le Séquestre Officiel.


Selon l'avis, Avantages Services financiers aurait une dette de 1681986$ en frais d'avocats. À la Liste D de l'avis, on peut lire que Jeansonne avocats réclame 68380$ à Avantages. Gowling WLG Canada demande pour sa part 542 393$, 504 189$ et 567 024$.


Finance et Investissement a obtenu confirmation de sources proches du dossier que la première assemblée des créanciers s'était bien tenue le 19 septembre 2016, comme prévu dans l'avis.


Rappelons que Michel Marcoux ne détient plus de permis d'exercice auprès de l'Autorité des marchés financiers depuis 2014. Le 17 août 2014, la syndique de la Chambre de la sécurité financière (CSF) demandait sa radiation provisoire dans le cadre d'une plainte regroupant 24 chefs d'infraction dans l'affaire Dominion. Cette affaire est toujours devant les tribunaux.


Il ne faut pas confondre Avantages Services financiers avec Gestion de Patrimoine ASF, le cabinet affilié à MICA Services financiers.


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

À la une

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Projet Maxi-Flashfood: la fin de l'épicerie hebdomadaire

BLOGUE. Voici comment une épicerie quotidienne pourrait réduire la gaspillage financier et alimentaire.

Lightspeed vise le milliard des licornes

Mis à jour à 15:52 | Dominique Beauchamp

Le concepteur de logiciels aux points de vente pour les PME émet ses actions à un multiple d'environ 16 fois ses revenus