Walmart enregistre la «plus forte» croissance de ses ventes en une décennie

Publié le 16/08/2018 à 08:22

Walmart enregistre la «plus forte» croissance de ses ventes en une décennie

Publié le 16/08/2018 à 08:22

Par AFP

(Photo: 123rf.com)

L'enseigne Walmart a agréablement surpris Wall Street jeudi en annonçant la «plus forte» croissance de ses ventes trimestrielles en plus de dix ans, ce qui entraînait un bond de plus de 10% de l'action dans les échanges électroniques de pré-séance.


Le chiffre d'affaires de Walmart a augmenté de 3,8% sur un an à 128,02 milliards de dollars lors du deuxième trimestre de son exercice fiscal 2019 clôturé le 31 juillet. Les revenus des ventes en ligne ont bondi de 40% contre 33% au premier trimestre. 


À magasins comparables, baromètre permettant de mesurer plus étroitement la santé de l'activité dans la distribution, la hausse des ventes aux États-Unis est de 4,5%, soit «la plus forte croissance en plus de dix ans», a souligné le numéro 1 mondial de la distribution dans un communiqué. Le cabinet d'informations financières Factset tablait sur une hausse aux alentours de 2,3%.


Cette robustesse des ventes s'explique principalement par une hausse de la fréquentation dans les magasins physiques où la dépense moyenne a augmenté de plus de 2%, explique Walmart, qui s'attend à ce que cette dynamique se poursuive.


Le groupe tire profit aux États-Unis d'une multitude de facteurs incitant les ménages à dépenser: la croissance américaine est solide, il y a eu une baisse des impôts pour les particuliers, le marché du travail est en situation de quasi plein emploi et des entreprises procèdent petit à petit à une revalorisation des salaires.


Walmart a par conséquent relevé ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'exercice fiscal.


Le bénéfice ajusté par action, référence en Amérique du Nord, devrait être compris entre 4,90 et 5,05 dollars sur l'ensemble de l'exercice fiscal 2019 devant se terminer fin janvier, tandis que le chiffre d'affaires devrait augmenter de 2%. Jusqu'à présent, le groupe tablait sur un bénéfice par action entre 4,75 et 5 dollars pour une croissance des revenus de 1,5 à 2%. 


Les ventes à magasins comparables devraient augmenter aux États-Unis de 3%, contre une prévision antérieure d'une croissance «d'au moins 2%». 


La rentabilité de Walmart a toutefois été affectée au deuxième trimestre par la réorganisation de ses activités à l'étranger pour tenter de mieux contrer le géant américain du commerce en ligne Amazon. 


Le groupe est ainsi tombé dans le rouge, essuyant une perte trimestrielle de 861 millions de dollars causée par des charges liées à la cession de l'essentiel de ses activités au Brésil dans lesquelles il ne détient plus qu'une participation minoritaire.


Walmart a dû également inscrire dans ses comptes une charge fiscale et une autre liée à son investissement dans le groupe chinois du commerce en ligne JD.com.


L'enseigne est bénéficiaire hors charges et affiche ainsi un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,29 dollar contre 1,22 dollar attendu en moyenne par les marchés financiers.


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mercredi 06 février


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

À surveiller: Bombardier, Nemaska et Walmart

16/11/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Bombardier, Nemaska et Walmart?

À propos de Walmart et des mégabanques

Édition du 27 Octobre 2018 | Dominique Beauchamp

Plus nous avançons dans le cycle économique et que les taux remontent à la normale, plus les orientations des ...

À la une

Le Canada doit se préparer à un Brexit «dur»

ANALYSE - À moins d'une surprise, le libre-échange entre le Canada et le Royaume-Uni prendra fin. Il faut s'y préparer.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

18/01/2019 | Martin Jolicoeur

Quels sont les titres boursiers qui ont le plus marqué la semaine? Du nombre: du pétrole, du yoga et du... cannabis.