Voici pourquoi Québecor et Stingray s'intéressent à la radio

Publié le 04/07/2018 à 17:24

Voici pourquoi Québecor et Stingray s'intéressent à la radio

Publié le 04/07/2018 à 17:24

Par Stéphane Rolland

Photo:123rf

Mais pourquoi, diable, Eric Boyko et Pierre Karl Péladeau s’intéressent-ils à la radio? Le «vieux média» est particulièrement résilient dans le paysage médiatique traditionnel, comme le montre le tableau ci-dessous. 


De 2011 à 2016, les revenus publicitaires des stations radiophoniques canadiennes ont baissé de 3,2%, selon les données de Statistique Canada. Ceux-ci sont passés de 1 576 M$ à 1525 M$. Rien de comparable avec les malheurs de la presse écrite. Les revenus publicitaires des journaux sont passés de 3427 M$ en 2011 à 2133 M$ en 2016, une baisse de 37,8%. 


Bien que d’autres raisons expliquent leurs stratégies, ces données n’ont sûrement pas échappé à Singray (RAY-A) et Québecor (QBR-B). 


Stingray a annoncé au début mai l’acquisition de Newfoundland Capital Corporation (NCC) pour un montant de 506 M$. En entrevue avec Les Affaires, son PDG Eric Boyko nous a expliqué comment il comptait créer de la valeur en achetant le propriétaire de 101 stations de radios. Pour en savoir plus sur son plan de match, lisez notre entrevue dans notre édition du 30 juin, en cliquant ICI (réservés à nos abonnés).


Québecor, pour sa part, se préparerait à lancer une station en ligne, selon des informations obtenues par La Presse. La réglementation limitant la concentration médiatique ne lui permet pas de détenir une station sur la bande AM ou FM, mais des experts se questionnent à savoir si l’empire médiatique ne serait pas en mesure d’obtenir des assouplissements réglementaires en raison du changement de contexte au sein de l’industrie.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

À la une

ALÉNA: notre meilleur allié est America inc.

22/09/2018 | François Normand

ANALYSE - Le Canada est aussi un marché stratégique pour les entreprises américaines.

Voir les choses sous un autre angle pour réussir en Bourse

21/09/2018 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Cela ne veut pas dire qu’il faut adopter l’opinion contraire à celle du plus grand nombre.

Les taux grimpent, que faire avec les obligations à court terme?

21/09/2018 | Ian Gascon

Les FNB d’obligations ne s’écroulent pas malgré la hausse des taux. Voici pourquoi: