Un trimestre décevant pénalise Wells Fargo sur Wall Street

Publié le 14/07/2017 à 10:09

Un trimestre décevant pénalise Wells Fargo sur Wall Street

Publié le 14/07/2017 à 10:09

Par AFP

Wells Fargo(WFC, 54,17$) a annoncé vendredi des résultats contrastés, marqués par un recul de son chiffre d'affaires, signe sans doute que la banque californienne a du mal à attirer de nouveaux clients après le scandale des comptes fictifs.


Le bénéfice net a augmenté de 4,5% à 5,40 milliards de dollars lors du deuxième trimestre, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,07 dollar, contre 1,01 dollar attendu en moyenne par les analystes.


Le chiffre d'affaires est resté stable à 22,17 milliards de dollars, mais il est inférieur aux 22,47 milliards anticipés par les marchés.


A Wall Street, le titre Wells Fargo perdait 1,80% à 54,65 dollars vers 12H40 GMT dans les échanges électroniques de pré-séance.


Focalisés sur la stagnation des revenus, les investisseurs ignoraient la hausse de la marge bénéficiaire, ressortie à 2,90% contre 2,86% il y a un an, signe que Wells Fargo a répercuté aux ménages les hausses de taux d'intérêt effectuées par la banque centrale (Fed).


La banque, dont le premier actionnaire est le milliardaire Warren Buffett, a toutefois vu le volume de ses prêts diminuer de 6,8 milliards de dollars comparé au premier trimestre, principalement à cause d'une baisse des crédits auto.


Les revenus liés aux prêts hypothécaires, dont Wells Fargo est l'un des grands pourvoyeurs aux Etats-Unis, ont également baissé de 8,3%.


L'établissement essaie actuellement de se relever du scandale de comptes fictifs ayant mis en lumière la pratique décriée de la vente croisée de produits financiers.


Wells Fargo avait ouvert entre 2011 et 2016 deux millions de comptes fictifs, qui avaient permis à ses employés de toucher des primes liées à la vente de produits aux clients.


Après la découverte de ces malversations, 5.300 employés avaient été licenciés et le PDG de l'époque a dû démissionner.


image

Fraude alimentaire

Mardi 12 septembre


image

Forum TI

Mercredi 13 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 19 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 20 septembre


image

Résidences pour aînés

Jeudi 21 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 26 septembre


image

Contrats publics

Mercredi 11 octobre


image

Gestion du changement

Mercredi 18 octobre


image

Croissance PME

Mercredi 25 octobre


image

Parcs industriels

Mardi 21 novembre


image

Sommet Marketing B2B

Mardi 21 novembre


image

Acceptabilité sociale

Mercredi 29 novembre


image

Communication interne

Mardi 05 décembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 06 décembre

Sur le même sujet

À surveiller: Dollarama, Real Matters et Aurora Cannabis

Mis à jour le 06/06/2017 | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de Dollarama, Real Matters et Aurora Cannabis? Voici des suggestions d'analystes.

La volatilité des marchés, votre alliée!

25/02/2017 | Philippe Leblanc

Récemment, un ami me disait qu'il avait placé une commande d'achat sur un titre en correction. Bonne idée?

À la une

Big Brother est québécois

Dans le 1984 d’Orwell, Big Brother est fictif. En 2017, c’est une technologie québécoise bien réelle.

Le dollar canadien a monté vite, peut-être trop vite

Le huard se hisse à 80 cents US, mais plusieurs observateurs croient que l'ascension a été trop rapide.

Les pièges à aubaine font mal!

BLOGUE INVITÉ. Dure journée pour certains investisseurs dans la vente au détail. Attention aux mirages d'aubaine!