Saputo se déleste d'une importante usine en Australie

Publié le 18/07/2018 à 10:22

Saputo se déleste d'une importante usine en Australie

Publié le 18/07/2018 à 10:22

Saputo s'est délesté d'une importante usine en Australie, où elle vient d'avaler la coopérative Murray Goulburn pour 1,3 milliard $, en la cédant à l'un de ses principaux rivaux dans ce marché, Bega Cheese, pour 244 millions $ CAN.


La vente du site de Koroit, situé dans l'État de Victoria, avait été exigée par les autorités réglementaires australiennes dans la foulée de la transaction qui avait été confirmée au début du mois d'avril et qui fait de l'entreprise québécoise le plus important transformateur laitier de ce pays d'Océanie.


Cette usine aurait permis à Saputo de contrôler plus des deux tiers de la capacité de transformation dans cette région, ce qui inquiétait l'agence responsable de la concurrence et de la défense des consommateurs. Elle avait notamment soulevé des préoccupations entourant les prix offerts aux producteurs locaux pour leur lait.


Irene Nattel, de RBC Marchés des capitaux, s'est montrée agréablement surprise du prix obtenu par l'entreprise québécoise pour le site de Koroit, puisque sa prévision «conservatrice» était de 175 millions $ CAN. 


«En vertu de l'intérêt de plusieurs joueurs (de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Union européenne et de la Chine) nous croyons que Saputo a été capable de négocier un prix plus qu'intéressant pour cet actif», a expliqué l'analyste dans une note envoyée par courriel, mercredi.


 


(Re)lire: Saputo à la conquête du monde



Mme Nattel n'a pas semblée étonnée de l'identité de l'acheteur, étant donné que Bega Cheese est l'une des principales sociétés du secteur en Australie, avec Fonterra.


«Cela est logique à notre avis étant donné qu'une compagnie locale pourra mettre à profit son réseau existant dans le pays afin de générer des synergies et accroître sa capacité à payer (les producteurs laitiers)», a-t-elle indiqué.


L'usine de Koroit compte actuellement près de 110 employés et génère des revenus annuels estimés à 234 millions $ CAN. La clôture de la transaction est prévue pour le deuxième trimestre de l'exercice 2019.


C'est en 2014 que Saputo avait mis le pied en Australie grâce à l'acquisition de Warrnambool Cheese & Butter.


L'entreprise québécoise a toutefois du pain sur la planche, puisqu'elle devra redresser les activités de Murray Goulburn. Éprouvant des difficultés financières depuis des années, la coopérative australienne a vu ses volumes de lait plonger d'environ 30 pour cent, à 1,1 milliard de litres, pendant le premier semestre de l'exercice 2018 terminé le 31 décembre.


Fondée en 1954, Saputo est également présente au Canada, aux États-Unis ainsi qu'en Argentine. La société compte plus de 12 800 employés.


 


image

Gestion de l'innovation

Jeudi 20 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

ROI Marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Avril : une stratégie qui porte fruit

Édition du 08 Septembre 2018 | Martin Jolicoeur

Alors qu'Amazon aux États-Unis ou Loblaw, Sobeys et Metro au Canada, commencent à porter une plus grande attention au ...

Avril n'a pas peur de Montréal

Édition du 08 Septembre 2018 | Martin Jolicoeur

Les propriétaires de la chaîne de supermarchés Avril se défendent de craindre le marché ultracompétitif de Montréal.

À la une

À surveiller: Bombardier, BlackBerry et Apple

Que faire avec les titres de Bombardier, BlackBerry et Apple?

10 choses à savoir jeudi

Tendance? Le homard cuit à la mari, Noël ne devrait pas coûter cher, comment écrire dans les airs... pour vrai.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture jeudi

07:02 | LesAffaires.com et AFP

«Tant que les relations commerciales ne s'envenimeront pas plus...»