Titres en action: KKR, Fiat Chrysler, Lowe's, Target...

Publié le 22/08/2018 à 06:55, mis à jour le 22/08/2018 à 16:42

Titres en action: KKR, Fiat Chrysler, Lowe's, Target...

Publié le 22/08/2018 à 06:55, mis à jour le 22/08/2018 à 16:42

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


Le fonds d'investissement américain KKR (KKR, 26,21$US) est en pourparlers avec le constructeur automobile Fiat Chrysler (FCA, 14,19€) pour lui racheter l'équipementier auto Magneti Marelli, affirme mercredi le Wall Street Journal. FCA avait confirmé au printemps avoir l'intention de se séparer de l'équipementier, mais plutôt sous forme d'entité indépendante cotée à la bourse de Milan. Le prix de la transaction avec KKR n'est pas connu et les pourparlers pourraient encore échouer, affirme le quotidien qui cite des sources anonymes proches du dossier. 


La publication des résultats des grands détaillants américains se poursuit aujourd'hui, alors que la chaîne de magasins Target (TGT, 83,27$US) a publié ses propres résultats trimestriels. Ceux-ci ont dépassé les attentes des analystes, l'entreprise affichant sa plus forte hausse des ventes en magasins en 13 ans. Le détaillant a par ailleurs déclaré un bénéfice par action ajusté de 1,47$US (consensus: 1,40$US), sur des revenus de 17,8G$US (consensus: 17,3G$US).


Le quincaillier américain Lowe's (LOW, 19,74$US), propriétaire de la chaîne Rona, publie ses résultats à son tour ce matin. Les analystes ont été pris de court par des résultats légèrement supérieurs à leurs attentes, avec un bénéfice par action de 1,86$US, comparativement à 1,68$US sur la même période l'an dernier. Les revenus ont monté de 7,1% à 20,89G$US. On attend maintenant de voir si le PDG de Lowe's, Marvin Ellison, un ancien patron de Home Depot, a un plan pour relancer la marque, son ancienne entreprise ayant pour sa part affiché une hausse de ses ventes de 8% au dernier trimestre.


L'équipementier automobile allemand Continental (CON, 159,95€) dégringolait mercredi à la Bourse de Francfort après avoir révisé à la baisse ses prévisions annuelles, évoquant «une hausse des coûts et une baisse des ventes». Le titre a chuté de 13,68% à 159,95 euros (241,39$) à la Bourse de Francfort. Sa marge opérationnelle ajustée (EBIT) devrait «dépasser 9%» sur l'exercice, contre «plus de 10%» attendus dans ses dernières prévisions dévoilées le 2 août. Dans le détail, le chiffre d'affaires de la division Automotive (châssis, habitacles, sécurité et voiture autonome) devrait être de 28 milliards contre 28,5 attendus, avec une marge opérationnelle ajustée abaissée de 8,5% à 7% et amputée «par des requêtes en garantie».


Savaria Corporation (SIS, 18,10$), a déclaré un dividende de 3 cents (0,03 $) par action ordinaire, conformément à sa politique de dividende mensuel, payable le 17 septembre 2018 aux actionnaires inscrits aux registres de la société à la fermeture des bureaux le 31 août 2018. Il s’agit d’un dividende déterminé au sens de la Loi de l’impôt sur le revenu.


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Santé psychologique

Mardi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

ROI marketing

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier


image

Science des données

Mardi 12 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

L'Action de grâce arrive tôt en Bourse

BLOGUE. Les investisseurs en mal de bonne nouvelles ont eu droit à une véritable superfecta pour terminer la semaine.

L'AMF confirme qu'elle enquête sur Bombardier, le titre plonge

Mis à jour le 16/11/2018 | La Presse Canadienne

Le titre de Bombardier a plongé de 20% vendredi après l'annonce de l'AMF.

À la une

La guerre en Asie est-elle inévitable?

ANALYSE - Les similitudes entre l'Europe en 1914 et l'Asie de l'Est en 2018 sont troublantes. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

16/11/2018 | Martin Jolicoeur

Quelle entreprise a vu la valeur de son action dégringoler de 36,98% en cinq jours?