L'onde de choc de Walmart atteint le Canada

Publié le 20/02/2018 à 15:41

L'onde de choc de Walmart atteint le Canada

Publié le 20/02/2018 à 15:41

Par Dominique Beauchamp

Les réverbérations de la chute en Bourse de 10% de l’action de Wal-Mart Stores, la pire depuis 1988, se répandent jusqu’au Canada, mais pas pour les mêmes raisons qu’au Sud de la frontière.


Aux États-Unis, Wal-Mart Stores(WMT, 94,11$US) est punie pour des résultats et des perspectives pas tout à fait à la hauteur des attentes, ce qui soulève de nouveaux doutes concernant les coûts de son combat contre le titan Amazon(AMZN, 1457,02$US), de Jeff Bezos. Sa marge d'exploitation a atteint un plancher de 3,3% au quatrième trimestre.


Par contre, la hausse de 2,6% des ventes comparables au quatrième trimestre est supérieure au consensus de 2,0%, tout comme la fréquentation du magasin et la facture moyenne.


Le bond de 23% des ventes en ligne, qui ralentit un peu par rapport au rythme insoutenable de plus de 50% affiché par le détaillant lors du trimestre précédent, semble avoir servi de prétexte à des prises de profits.


Pour l’exercice 2018, le principal employeur américain prévoit un bénéfice de 4,75 à 5$US par action, inférieur au consensus de 5,13$US qui misait sur un taux d’imposition de 26% au lieu de celui de 24% prévu par les analystes.


Pour l’ensemble de l’année, les ventes en ligne, incluant celles de sa nouvelle filiale Jet.com, qui cible les consommateurs urbains, ont avancé de 44%.


En 2018, Wal-Mart prévoit toujours une progression de 40% de ces ventes.


Son recul s'est amplifié lorsque le grand détaillant phare a indiqué qu'il ne fournirait plus d'orientations financières à chaque trimestre aux analystes.


Il faut dire que l’action de Wal-Mart avait bondi de plus de 50% depuis 12 mois.


Le recul de Wal-Mart a contaminé les titres de rivaux tels que Target(TGT, 72,98$US) et Kroger( 27,33$US), qui perdent 4% et 5%,respectivement, ainsi que ceux de fournisseurs tels que Clorox(CLX, 128,91$US) et Pinnacle Foods(PF, 56,48$US), dont les titres se replient 2 et de 3%, en cours de séance.



Au Canada, le mouvement atteint légèrement les titres des trois épiciers, Loblaw(L, 65,76$), Metro(MRU, 39,78$) et Empire/Sobeys/IGA(EMP.A, 23,35$), qui fléchissent de 0,3% à 0,6%, mais pour des motifs contraires.


En effet, Walmart Canada a très bien fait au quatrième trimestre, indique Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux. Ses ventes comparables ont bondi de 2,9% et sa facture moyenne de 1,5%.


«Walmart a investi dans ses bas prix, réduisant sa marge brute, mais le détaillant a réussi à exploiter son levier opérationnel pour faire croître son bénéfice d’exploitation», explique M. Howlett, dans une courte note.


Les marchandises en stocks ont notamment diminué malgré le bond de 3,4% de son chiffre d’affaires total.


Walmart estime avoir encore ajouté 0,60% à sa part du marché dans les aliments, les produits de consommation courante et de santé-beauté, lors des douze semaines terminées le 27 janvier.


Le détaillant augmente peu le nombre de ses hypermarchés (331), mais continue d’ajouter l’épicerie à certains magasins conventionnels (79), surtout dans les Maritimes et au Québec.


«Si on s’en tenait à ces seules données, on pourrait dire que les bonnes nouvelles de Walmart Canada sont légèrement négatives pour les épiciers canadiens», conclut M. Howlett.


 


 


 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: Stornoway, Wal-Mart et BRP

18/05/2018 | François Pouliot

Que faire avec les titres de Stornoway, Wal-Mart et BRP?

10 choses à savoir mardi

15/05/2018 | Alain McKenna

Un hackathon pour sauver Tesla. Ces arbres fluo remplacent les lampadaires. Du karting sur votre prochaine croisière!

À la une

Quel est VOTRE meilleur truc pour être efficace et heureux au travail?

Il y a 14 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Confiez-le moi, et celui-ci figurera peut-être bien dans un grand article du journal Les Affaires...

Hydro-Québec réclame des tarifs «dissuasifs» pour la crypto

17/06/2018 | François Remy

BLOGUE. L'énergéticien demande de tripler le prix du kilowattheure pour décourager l’industrie blockchain.

Gestion de l’offre: ce que Trump et cies ne vous disent pas

16/06/2018 | François Normand

ANALYSE GÉOPOLITIQUE - Un débat d’idées est le bienvenu, mais encore faut-il considérer tous les éléments. Les voici.