Le pétrole finit en hausse à New York, en dépit d'une trêve à Gaza

Publié le 21/11/2012 à 15:25, mis à jour le 21/11/2012 à 15:40

Le pétrole finit en hausse à New York, en dépit d'une trêve à Gaza

Publié le 21/11/2012 à 15:25, mis à jour le 21/11/2012 à 15:40

Par La Presse Canadienne

Les prix du pétrole ont clôturé en hausse mercredi à New York, dans un marché soutenu par une baisse inattendue des réserves de brut aux États-Unis, en dépit de l'entrée en vigueur d'une trêve entre Israël et le Hamas palestinien qui diminuait la prime de risque.


Le baril de « light sweet crude » (WTI) pour livraison en janvier a gagné 63 cents à 87,38 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).


À Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 110,86 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,03 dollar par rapport à la clôture de mardi.


La hausse des prix du pétrole « est directement liée à la baisse des réserves de brut aux États-Unis, qui était inattendue », a relevé Bart Melek, de TD Securities.


En effet, le Département de l'Energie américain (DoE) a fait état mercredi d'une surprise inattendue de 1,5 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 16 novembre, alors que les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur une augmentation de 800 000 barils.


Les stocks d'essence ont eux aussi enregistré un repli inattendu, de 1,5 million de barils, tandis que les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillées à l'approche de l'hiver, ont diminué de 2,7 millions de barils, une baisse quatre fois plus forte que prévu.


SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

La pétrolière Talisman dans la mire de Repsol, l'action grimpe

08:05

La pétrolière de Calgary, qui a été à la traîne de son secteur depuis cinq ans, serait convoitée par le géant espagnol.

Pétrole: les tensions géopolitiques n'entraînent pas de flambée des prix

18/07/2014

Le crash d'un avion de ligne malaisien en Ukraine et les conflits au Moyen-Orient ont peu d'effets pour le moment.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Bombardier Aéronautique coupe 1 800 postes

Le grand patron de la division aéronautique de Bombardier, Guy Hachey, quitte ses fonctions alors que la ...

Facebook poursuit sa croissance

16:25 | AFP

Le réseau social a doublé son bénéfice tout en affichant une croissance de ses revenus publicitaires.

Relance économique: le ministre Oliver préfère réduire déficit

16:37

Le ministre fédéral des Finances, Joe Oliver, rejette une recommandation d'un rapport publié par ...