La Baie ciblée par un investisseur activiste, l'action bondit

Publié le 19/06/2017 à 11:54

La Baie ciblée par un investisseur activiste, l'action bondit

Publié le 19/06/2017 à 11:54

Par lesaffaires.com

Fortement soldée au cours des derniers mois, l’action de La Baie(Tor., HBC) reprend des couleurs lundi matin après qu’un investisseur activiste américain eut pris une participation dans le plus vieux détaillant canadien.


L’action de La Baie monte de 15% à 10,23$ peu avant la mi-journée lundi. Le titre est toujours en baisse de 23% à ce jour en 2017.


Land & Buildings Investisment Management LLC a pris une participation de 4,3% dans l’exploitant de grands magasins afin de faire pression sur la direction du détaillant torontois pour qu’il évalue différentes façons de doper le rendement de son titre, dont la fermeture du capital ou la mise en valeur de son vaste parc immobilier.


Jonathan Litt, fondateur et chef des placements de Land & Buildings, a expédié une lettre qui, espère-t-il, sera remise au conseil d’administration de La Baie lundi.


La lettre dont le Wall Street Journal a obtenu copie fait valoir que le parc immobilier de La Baie vaut 4 fois ce que le marché lui accorde.


«La sous-évaluation marquée faites par les investisseurs explique pourquoi La Baie doit évaluer toutes les options stratégiques afin de maximiser la valeur des actionnaires», soutient M. Litt dans sa lettre.


Ce dernier souligne que La Baie a courtisé ces derniers mois les chaînes américaines Macy’s et Neiman Marcus, sans que les discussions aboutissent à cause des prix demandés.


Joshua Varghese, gestionnaire de portefeuilles des Fonds CI, sixième plus important actionnaire du détaillant, a dit à Reuters espérer que la direction de La Baie donnera suite à la lettre expédiée par M. Litt.


L’investisseur activiste risque de devoir mener une chaude lutte avec la direction de La Baie pour réaliser des changements, avance le Wall Street, en raison de la participation importante détenue par les initiés de l’entreprise.


La Baie a récemment annoncé qu’elle éliminera 2000 postes en Amérique du Nord afin de réaliser des économies dans un contexte très difficile pour les détaillants traditionnels.


(Re)lisez la chronique Gare aux aubaines trop belles pour être vraies des détaillants.


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Préparez-vous à la Russie de l’après-Poutine

17/02/2018 | François Normand

ANALYSE. Il faut déjà penser à la période d’incertitude qui suivra la fin du «poutinisme».

Bourse: faut-il courir aux abris?

09/02/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Que faire maintenant? Investir tout son argent d’un coup ou entrer graduellement sur le marché boursier?

À la une

Sauver Bombardier grâce au métro est une hypothèse intéressante selon Couillard

Le sauvetage de l'usine Bombardier de La Pocatière grâce au métro de Montréal est une ...

Le Port de Sept-Îles, bientôt dans la cour des grands

BLOGUE. Surveillez bien Sept-Îles dans les mois à venir. Et plus particulièrement son port qui aspire ...

La quintessence du cliché français fête ses 30 ans

Pour l'occasion, l'édition parisienne du Dîner en Blanc accueillera 10 000 convives de partout dans le monde