Investir: vous n'avez pas besoin d'être aussi diversifié

Publié le 29/01/2018 à 13:14

Investir: vous n'avez pas besoin d'être aussi diversifié

Publié le 29/01/2018 à 13:14

Par Stéphane Rolland

De combien de titres avez-vous besoin pour réduire le risque d’un portefeuille? Ce chiffre pourrait être beaucoup plus bas que vous ne le croyez.


L’effet de la diversification se manifeste beaucoup plus rapidement que ne le pensent bon nombre d’investisseurs, explique Jean-Philippe Tarte, maître d’enseignement à HEC Montréal. «La conception de diversification est malheureusement mal interprétée», déplore-t-il dans le cadre d’une entrevue publiée dans le journal Les Affaires «Stratégies pour transformer les inefficiences en occasion» (réservé à nos abonnés).


Celui qui enseigne la gestion de portefeuille nous présente un graphique qui illustre l’effet théorique du nombre d’actions détenues en portefeuille sur le risque. «Le risque spécifique à votre portefeuille descend très rapidement à mesure qu’on ajoute des titres en portefeuille, décrit-il. Ça montre qu’on n’a pas besoin de 100 titres.»


Pourtant, bien des investisseurs comprennent mal le principe de diversification, selon lui. «Malheureusement, bien des gens ont l’impression qu’il faut se diversifier dans plusieurs fonds ayant chacun différents gestionnaires de portefeuille. En réalité, lorsqu’on regarde le graphique, on constate qu’avec une vingtaine de titres, on peut être assez bien diversifié. »


Cette méconnaissance sert l’industrie financière, croit M. Tarte. «On n’a pas besoin de huit fonds communs différents, gérés par autant de gestionnaires différents, commente-t-il. Quand on fait ça, on fait de la surdiversification. On paie des frais liés à cette diversification-là, qui sont très élevés.»


Nous avons interrogé M. Tarte, ainsi que d’autres experts, dans le cadre de notre manchette Investir «Stratégies pour transformer les inefficiences en occasion » (réservé à nos abonnés). On y parle notamment du Momentum, du Dogs of the Dow et d’une stratégie pour choisir la meilleure banque canadienne.


image

eCommerce B2B

Mardi 29 mai


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

L'action de la Laurentienne : une aubaine qui soulève des doutes

Édition du 12 Mai 2018 | Stéphane Rolland

Au premier coup d'oeil, l'action de la Banque Laurentienne (LB, 48,75 $) semble une aubaine. Des doutes persistent ...

Et la meilleure classe d'actifs est...

27/04/2018 | lesaffaires.com

Celle des matières premières! Jusqu'à présent en tout cas, avec le meilleur rendement annualisé de 22,7%.

À la une

Où se trouvent les plus grands employeurs du Québec?

Édition du 19 Mai 2018 | Julien Abadie

LES 500 | Nous avons créé cette carte interactive des sièges des plus grandes entreprises québécoises.

Le classement des 500 plus grandes entreprises du Québec

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Le classement des plus importantes entreprises québécoises en 2018.

Les 500 en quelques chiffres

Édition du 19 Mai 2018 | Les Affaires

Nous avons trituré les données pour dresser le portrait des 500 plus grandes entreprises du Québec. Voici leur visage.