Intel chute de 7 %, son avenir demeure incertain

Publié le 18/01/2013 à 06:57, mis à jour le 18/01/2013 à 13:13

Intel chute de 7 %, son avenir demeure incertain

Publié le 18/01/2013 à 06:57, mis à jour le 18/01/2013 à 13:13

Par Yannick Clérouin

Les perspectives d'Intel demeurent incertaines aux yeux des analystes. Photo: Bloomberg

L’action d’Intel chute de 7 % vendredi midi, souffrant des commentaires négatifs des firmes de courtage après que le fabricant de puces a publié ses résultats du quatrième trimestre.


Vers 13h00, le titre d’Intel recule de 1,61 $ US ou 7,1% à 21,05 $ US.


Jeudi, Intel a dévoilé une baisse de 24 % de son bénéfice au quatrième trimestre de 2012. Elle a toutefois surpassé les prévisions. Lisez les détails de ces résultats: Intel: les bénéfices plongent, mais moins que prévu.


Intel dit tabler pour le trimestre en cours sur un recul de son chiffre d'affaires, qui devrait atteindre seulement 12,7 G$ US, plus ou moins 500 millions. Cette prévision est en dessous des attentes du marché qui espérait jusqu'ici 12,92 G$ US.


Les perspectives d’Intel demeurent sombres aux yeux des analystes.


La firme Sterne Agee a réitéré sa cible de 18$ US et sa recommandation neutre pour le titre. L’analyste Vijay Rakesh a cependant indiqué que le géant des semiconducteurs risque de faire face à d’importants défis en raison de la croissance du marché des tablettes où Intel est moins présente et à cause qu'il y a peu de nouveautés à prévoir du côté des ordinateurs personnels, à un moment où elle doit accroître ses investissements.


La direction d’Intel a en effet annoncé qu’elle prévoit dépenser 13 G$ US en immobilisations en 2013, ce qui aux yeux des analystes représente un «gros pari» visant à propulser ses revenus.


Les perspectives pour le secteur des ordinateurs personnels demeurent faibles, car le système d’exploitation Window 8 lancé par Microsoft récemment n’a pas contribué à donner un nouveau souffle au secteur.


Le PDG d’Intel, Paul Otellini, qui quittera son poste en mai prochain, a dit lors de la téléconférence avec les analystes qu’une nouvelle génération de produits qui seront lancés plus tard cette année dans les ordinateurs personnels pourrait séduire les consommateurs. Visiblement, les investisseurs ne lui accordent pas le bénéfice du doute.


Avec AFP


 

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

La Bourse du Québec Inc. en voie de déclasser Toronto pour une deuxième année de suite

27/11/2014 | Yannick Clérouin et Rachel Tousignant

La chute des poids lourds pétroliers permet à la Bourse québécoise d’accroître l'écart avec la Bourse de Toronto.

Investir le monde: les choix de quatre as de la bourse

Édition du 29 Novembre 2014 | Dominique Beauchamp

Six ans après la reprise boursière, l'investissement à l'étranger se complique avec la divergence des économies, ...

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

La Bourse du Québec Inc. en voie de déclasser Toronto pour une deuxième année de suite

27/11/2014 | Yannick Clérouin et Rachel Tousignant

La chute des poids lourds pétroliers permet à la Bourse québécoise d’accroître l'écart avec la Bourse de Toronto.

L'OPEP serait-elle en train de tuer Énergie Est?

27/11/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Quelle est la plus importante embûche pour Énergie Est? Gabriel Nadeau-Dubois ou l'OPEP?

Les cinq détaillants «wow» du Québec

Édition du 29 Novembre 2014 | Les Affaires

Léger dévoile en exclusivité avec Les Affaires son Indice Wow des chaînes offrant la meilleure expérience de magasinage.