Intel chute de 7 %, son avenir demeure incertain

Publié le 18/01/2013 à 06:57, mis à jour le 18/01/2013 à 13:13

Intel chute de 7 %, son avenir demeure incertain

Publié le 18/01/2013 à 06:57, mis à jour le 18/01/2013 à 13:13

Par Yannick Clérouin

Les perspectives d'Intel demeurent incertaines aux yeux des analystes. Photo: Bloomberg

L’action d’Intel chute de 7 % vendredi midi, souffrant des commentaires négatifs des firmes de courtage après que le fabricant de puces a publié ses résultats du quatrième trimestre.


Vers 13h00, le titre d’Intel recule de 1,61 $ US ou 7,1% à 21,05 $ US.


Jeudi, Intel a dévoilé une baisse de 24 % de son bénéfice au quatrième trimestre de 2012. Elle a toutefois surpassé les prévisions. Lisez les détails de ces résultats: Intel: les bénéfices plongent, mais moins que prévu.


Intel dit tabler pour le trimestre en cours sur un recul de son chiffre d'affaires, qui devrait atteindre seulement 12,7 G$ US, plus ou moins 500 millions. Cette prévision est en dessous des attentes du marché qui espérait jusqu'ici 12,92 G$ US.


Les perspectives d’Intel demeurent sombres aux yeux des analystes.


La firme Sterne Agee a réitéré sa cible de 18$ US et sa recommandation neutre pour le titre. L’analyste Vijay Rakesh a cependant indiqué que le géant des semiconducteurs risque de faire face à d’importants défis en raison de la croissance du marché des tablettes où Intel est moins présente et à cause qu'il y a peu de nouveautés à prévoir du côté des ordinateurs personnels, à un moment où elle doit accroître ses investissements.


La direction d’Intel a en effet annoncé qu’elle prévoit dépenser 13 G$ US en immobilisations en 2013, ce qui aux yeux des analystes représente un «gros pari» visant à propulser ses revenus.


Les perspectives pour le secteur des ordinateurs personnels demeurent faibles, car le système d’exploitation Window 8 lancé par Microsoft récemment n’a pas contribué à donner un nouveau souffle au secteur.


Le PDG d’Intel, Paul Otellini, qui quittera son poste en mai prochain, a dit lors de la téléconférence avec les analystes qu’une nouvelle génération de produits qui seront lancés plus tard cette année dans les ordinateurs personnels pourrait séduire les consommateurs. Visiblement, les investisseurs ne lui accordent pas le bénéfice du doute.


Avec AFP


 

À suivre dans cette section

Wall Street hésite, Toronto s'enfonce
Mis à jour le 19/09/2014 | AFP

SUIVI RAPIDE DE TITRES

Sur le même sujet

Les 10 plus grosses entrées en Bourse de l'histoire

19/09/2014

Avec un total de 25G$, le groupe chinois Alibaba devient la plus grande introduction en Bourse de l'histoire.

Bourse: Wall Street monte, Toronto recule, Loblaw à un sommet

19/09/2014 | LesAffaires.com et AFP

En attendant les premières négociations d'Alibaba, Wall Street poursuit son ascension à l'ouverture vendredi.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Les 10 plus grosses entrées en Bourse de l'histoire

19/09/2014

Avec un total de 25G$, le groupe chinois Alibaba devient la plus grande introduction en Bourse de l'histoire.

Mooney: pourquoi je reste positif à long terme envers la Bourse

Édition du 13 Septembre 2014 | Bernard Mooney

En dépit des manchettes négatives et des craintes géopolitiques, il ne faut jamais oublier le portrait global.

Le mythe de l'investisseur immobilier

19/09/2014 | Yvan Cournoyer

BLOGUE : Instaurez un système de gestion dès votre premier achat