Couche-Tard sortira-t-elle bientôt de sa torpeur?

Publié le 19/05/2017 à 16:08

Couche-Tard sortira-t-elle bientôt de sa torpeur?

Publié le 19/05/2017 à 16:08

Par Dominique Beauchamp

Photo:Charles Desgroseillers

Si Peter Sklar de BMO Marchés des capitaux a raison, Alimentation Couche-Tard est peut-être sur le point de sortir de sa torpeur en Bourse.


L’action d'Alimentation Couche-Tard(ATD.B, 61,48$) vivote depuis un bon moment, car les investisseurs lui préfèrent des titres plus cycliques et les bénéficiaires du «Trump Trade» depuis des mois.


Son action a sous-performé l’indice S&P/TSX de 2% depuis un an et son gain à ce jour en 2017 n’est que de 1%.


Trois des cinq premiers mois de l’année ont été déficitaires pour le titre.


Or, M. Sklar observe que les marges d’essence à la pompe de Couche-Tard s’améliorent depuis quatre semaines. Ces marges ont dépassé la barre des 20 cents US le gallon d’essence, ce qui est supérieur à leur moyenne de 18,75 cents US à long terme.



Deux de ces quatre semaines tombent dans le quatrième trimestre terminé en avril de l’exploitant de dépanneurs, après onze semaines de marges affaiblies autour de 17 cents US le gallon.


«Les marges sont volatiles à court terme, mais nous croyons qu’elles sont un facteur qui freine le cours de Couche-Tard», soutient-il.


Les deux autres semaines de marges améliorées démarreront bien le premier trimestre de 2018 et pourraient redonner de l’élan au titre en Bourse, espère l’analyste.


Souhaitons que M. Sklar aura vu juste cette fois. En octobre 2016, il avait recommandé l’achat du titre de Couche-Tard pour des raisons similaires, mais l’action a fait sur surplace depuis parce que l’intérêt des investisseurs était ailleurs.


Non seulement le capital des investisseurs est-il allé vers les titres qui profitent le plus d’une accélération espérée de l’économie américaine et mondiale, mais les producteurs de matières premières qui bénéficient du huard plus faible ont aussi été plus populaires au cours des derniers mois.


Alimentation Couche-Tard présente déjà ses résultats en dollars canadiens et à cet égard bénéficie moins du pari contre le huard.


Rappelons qu'en mars, l'action de Couche-Tard était retombée sous 60$, après le dévoilement de résultats qui n'étaient pas à la hauteur de certaines attentes, au troisième trimestre, en raison des marges d'essence, mais aussi en raison des coûts d'intégration de ses plus récentes acquisitions. 


La société lavalloise dévoilera ses résultats annuels le 12 juillet.


 


 


 

À la une

Budget du Québec: mais pourquoi se met-on toujours à risque?

BLOGUE. L'utilisation de la réserve budgétaire est une grande imprudence. À qui la faute? À nous.

Si une équipe sportive peut faire de l'analytique, vous aussi!

BLOGUE. Le Big Data peut donner l’impression aux petites entreprises qu’elles ne sont pas concernées. Pourtant...

MTY: une erreur aux cartes-cadeaux ampute 13% au bénéfice, l'action perd 4%

Un retraitement comptable des cartes-cadeaux américaines de Cold Stone punit le franchiseur en Bourse.