Titres en action: Velan, Goeasy, Wells Fargo, AT&T...

Publié le 13/07/2018 à 07:18, mis à jour le 13/07/2018 à 14:07

Titres en action: Velan, Goeasy, Wells Fargo, AT&T...

Publié le 13/07/2018 à 07:18, mis à jour le 13/07/2018 à 14:07

© lesaffaires.com

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises:


(Repassez nous lire de temps à autres
pour ne pas manquer de mise à jour)


Au lendemain de l’assemblée annuelle, le vent semble tourner pour le fabricant méconnu de valves industrielles Velan (VLN, 13,74$) dont l’action grimpe soudainement de 7%. Les résultats du premier trimestre font espérer que le plan de redressement Vélocité 2020 puisse réussir, surtout que le PDG Yves Leduc a compris que la société doit agir plus vite pour améliorer ses marges. Stephen Takacsy, de Gestion d’actifs Lester, croit que le pire est passé pour Velan. Il a d’ailleurs acheté des actions additionnelles en matinée au cours de 12,90$. «C’est l’une des dernières aubaines classiques sur le marché qui s’échange sous sa valeur comptable. À long terme, on croit toujours que la famille Velan vendra» , dit-il. 


Raymond James donne un bon coup de pouce à Goeasy (GSY, 43,41$). L’action a bondi de plus de 8% en deux séances et a touché un record de 44,26$ le 12 juillet. L'analyste Brenna Phelan hausse en effet son cours-cible de 45 à 51$ pour le petit prêteur alternatif à forte croissance, dans un marché fragmenté. Au deuxième trimestre, les prêts accordés ont explosé de 122%. Les affaires vont si bien que goeasy prévoit relever ses orientations pour les trois prochaines années, lors du dévoilement officiel des résultats du deuxième trimestre, le 7 août. Le titre mérite désormais un multiple de 10 fois son bénéfice d’exploitation, car il gagne en taille et diversité, ce qui lui permet de se financer à meilleur prix qu’avant dans le marché des obligations de sociétés, dit-elle. 


Les acteurs de marché se tournaient vers les États-Unis ce vendredi pour prendre connaissance des résultats des géants bancaires JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo, qui marqueront «le véritable coup d'envoi de la saison des publications du deuxième trimestre», ont estimé les analystes du courtier Aurel BGC.


Première à révéler ses chiffres, JPMorgan Chase a annoncé une hausse de 18,3% de son bénéfice net au 2e trimestre grâce notamment aux bonnes performances aux États-Unis. La banque américaine Chase a annoncé vendredi une hausse de 18,3% de son bénéfice net au 2e trimestre grâce notamment aux bonnes performances aux États-Unis. Les résultats se sont révélés meilleurs que ne s'y attendaient les marchés avec notamment un chiffre d'affaires en progression de 6,5% à 28,4 milliards de dollars, supérieur d'un milliard de dollars aux prévisions moyennes des analystes. Le bénéfice ajusté par action est de 2,29 dollars, soit 7 cents de plus que les attentes.


La banque américaine Citigroup a enregistré une hausse de 16% de son bénéfice net au 2e trimestre grâce notamment à la baisse de la pression fiscale après la réforme entrée en vigueur en début d'année aux États-Unis. Il a atteint 4,5 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires de 18,5 milliards de dollars (+2%) tout juste conforme aux attentes des analystes. Le bénéfice ajusté par action est de 1,63 dollar, supérieur de 7 cents à la moyenne des attentes. Citigroup a indiqué que son taux d'imposition sur la période était tombé à 24%, comparé à 32% un an plus tôt.


La banque américaine Wells Fargo, touchée ces dernières années par une série de scandales, a subi une forte baisse de ses bénéfices au 2e trimestre ce qui faisait chuter son titre à Wall Street. Celui-ci perdait près de 2,9% à 54,41 dollars dans les échanges électroniques d'avant-séance. Le bénéfice net a chuté de 11,5% à 5,186 milliards de dollars et le chiffre d'affaires de 2,7% à 21,6 milliards de dollars, très légèrement inférieur aux attentes du marché. Le bénéfice ajusté par action, la référence en Amérique du nord, est de 98 cents, très en-dessous des attentes de 1,12 dollar.


Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson (J&J) s'est vu condamner jeudi à verser 4,69 milliards de dollars de dommages dans un procès intenté par 22 femmes et leurs familles, qui accusaient un talc vendu par le groupe d'avoir provoqué les cancers dont elles ont été victimes.


Interférences judiciaires pour le géant des télécommunications AT&T: le ministère américain de la Justice a fait appel jeudi du jugement autorisant sa fusion avec le groupe de médias Time Warner.


Le géant technologique américain Apple a annoncé vendredi avoir lancé un fonds pour investir près de 300 millions de dollars sur les quatre ans qui viennent dans la transition énergétique de ses sous-traitants chinois, alors que Pékin redouble d'efforts dans sa lutte contre la pollution. Apple et 10 fournisseurs vont conjointement abonder le «Fonds pour l'Energie propre en Chine», qui doit aider les entreprises à passer aux énergies renouvelables. Le projet vise une production initiale d'un gigawatt d'énergie propre, soit l'équivalent des besoins en électricité de près d'un million de foyers.


Michelin profitait (+1,44% à 105,60 euros) d'un relèvement de sa recommandation à «neutre» contre «vendre» précédemment par Invest Securities, au lendemain de son annonce du rachat du fabricant canadien de pneus et chenilles Camso pour 1,45 milliard de dollars.


À noter l'envol de l'action du groupe d'habillement japonais Fast Retailing (+6,94% à 52.650 yens), surtout connu pour sa marque Uniqlo, au lendemain de l'annonce de bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes des analystes.


Il a été suivi de près par le géant des télécoms et services en ligne SoftBank Group (+3,69% à 9.722 yens). Le titre s'était déjà apprécié de 6,40% jeudi, dopé par l'apport d'un investissement de plus d'un milliard de dollars par le fonds américain Tiger Global.


Panasonic a lui augmenté de 1,67% à 1.427,5 yens: le groupe, qui fournit des batteries au constructeur américain Tesla, s'est dit prêt à un nouveau partenariat en Chine même si la requête ne lui a pas été faite à ce stade, selon les propos d'un responsable japonais rapportés par l'agence financière Bloomberg.


Altran chutait de 25,13% à 8,97 euros, pénalisé par la découverte d'une anomalie décelée dans les comptes de l'américain Aricent, antérieure cependant au rachat de la société en mars 2018 et qui ne devrait pas avoir «d'impact significatif» sur les résultats consolidés du premier semestre.


Air France-KLM prenait 1,14% à 7,25 euros. Le processus de recrutement de la nouvelle direction du groupe Air France-KLM «devrait être finalisé dans les prochaines semaines» avec une «mise en place effective en septembre», a indiqué la direction du groupe dans un courrier diffusé au personnel.


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre


image

Expérience client

Mercredi 14 novembre


image

Communication interne

Mardi 27 novembre


image

Gestion de la formation

Mercredi 05 décembre


image

Contrats publics

Mardi 22 janvier


image

Sommet Énergie

Mardi 29 janvier


image

Financement PME

Mercredi 30 janvier

Sur le même sujet

Michael Kors veut racheter la maison italienne Versace

24/09/2018 | AFP

Un accord prévoyant une acquisition à environ 2 milliards de dollars pourrait être annoncé dès cette semaine.

Bourse: Wall Street partagée entre tensions commerciales et rebond de la tech

Mis à jour le 24/09/2018 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les entreprises américaines ressentent les contrecoups des derniers tarifs douaniers.

À la une

Les Affaires anime et diffuse le débat sur les enjeux environnementaux montréalais

24/09/2018 | lesaffaires.com

Le débat pré-électoral sur les enjeux environnementaux sera diffusé en direct sur LesAffaires.com dès 19h30.

Nos déchets, ce nouvel or brun

Édition du 28 Juillet 2018 | Alain McKenna

L’économie de marché ­peut-elle sauver la planète?  ­Oui, répond d’emblée l’Alliance canadienne pour l’innovation.

«Le véritable enjeu de la SAQ»... de 2005 à aujourd'hui

#90ansenaffaires | On parle beaucoup de la Société des alcools du Québec (SAQ) du Québec ces derniers jours...