Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 06/11/2017 à 06:29, mis à jour le 06/11/2017 à 07:45

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 06/11/2017 à 06:29, mis à jour le 06/11/2017 à 07:45

Graphique: Transaction record en vue dans la techno?

1. Contexte


Une transaction record dans l'univers des semi-conducteurs n'émeut pas les investisseurs: Wall Street devrait amorcer la première séance de la semaine sur une note indécise. La hausse marquée des prix du pétrole retient par ailleurs l'attention.


2. Prévisions


Le contrat à terme sur l'indice Dow Jones, qui donne sa tendance avant l'ouverture, monte de 0,07%. Celui du Nasdaq, à dominante technologique, s'élève de 0,05% et enfin, celui de l'indice élargi S&P 500 perd 0,02%.


Les prix du pétrole repoussent à nouveau leurs plus hauts depuis juillet 2015 lundi après une opération anti-corruption sans précédent en Arabie saoudite. Le baril de Brent, la référence au Québec, se négocie à 62,43$US sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 0,52%.


3. À l'étranger


En Asie, la séance a été partagée. La Bourse de Hong Kong a fini stable(-0,02%) en raison de prises de bénéfices tandis que celle de Shanghai a terminé en hausse de 0,52%. Pour sa part, Tokyo a pris 0,04%.


Les principales Bourses européennes battent en retraite lundi à la mi-séance. Le CAC 40 de la Bourse de Paris et le DAX de Francfort perdent 0,21% et le FTSE 100 de Londres se replie de 0,10%.


«Les marchés semblent se satisfaire du niveau de 5500 points atteint la semaine dernière pour le CAC et marquent ainsi une nouvelle pause», a commenté dans une note Franklin Pichard, directeur général de Kipling Finance.


Mais «la solidité des Bourses européennes n’est pas remise en cause et devrait se poursuivre grâce à la remontée du dollar contre l'euro», estime le spécialiste.


À défaut d'autre grand rendez-vous, l'agenda était surtout fourni en indicateurs. La zone euro a ainsi dévoilé la croissance de l'activité privée, laquelle a ralenti en octobre tout en se maintenant à un niveau élevé, selon l'estimation finale de l'indice PMI composite.


En France, la croissance de l'activité du secteur privé a de nouveau accéléré sur cette période, pour atteindre son plus haut niveau depuis six ans et demi.


L'Allemagne a quant à elle publié les chiffres des commandes industrielles, qui ont enregistré une hausse inattendue (+1%) en septembre.


Enfin, les ventes de voitures neuves au Royaume-Uni ont chuté de 12,2% en octobre sur un an, à cause d'un plongeon des ventes de diesel et dans un contexte d'incertitudes sur fond de Brexit.


4. Agenda


L'agenda est léger des deux côtés de la frontière. Au Canada, on attend l'indice PMI-Ivey du mois d'octobre. Aux États-Unis, seul le discours du président de la Fed de New York, William Dudley, est attendu.


5. Titres en action


Keith Howlett, de Desjardins Marché des capitaux, abaisse sa prévision de bénéfices du troisième trimestre pour Cascades(CAS, 15,41$), dans la foulée de la publication des résultats d’une filiale de l’entreprise(Reno De Medici), en raison des conditions de marché et du dollar canadien plus élevé sur la division de papiers tissus. L’analyste fait ainsi passer sa prévision de bénéfice par action de 0,35$ à 0,30$ pour le trimestre terminé en septembre et dont les résultats seront dévoilés le 9 novembre. M. Howlett conserve sa recommandation d’achat pour le titre et sa cible de 18$, mais note qu’il réévaluera le tout après la publication des résultats.


Heroux-Devtek(HRX, 15,08$) a dévoilé des ventes supérieures aux prévisions à son troisième trimestre, mais le bénéfice par action a été un brin inférieur à ce qui était prévu. La société de Longueuil a dégagé des recettes de 89,68M$ et un bénéfice ajusté de 0,11$ l’action. Les analystes tablaient sur un bénéfice de 0,12$ par action sur des revenus de 87,24M$. L’entreprise dirigée par Gilles Labbé, qui a annoncé la plus importante acquisition de son histoire le 2 octobre, a dégagé 13,3M$ de liquidités, contre 1M$ à la même période l’an dernier. Le carnet de commandes a aussi bondi, passant de 451M$ au deuxième trimestre à 498M$ à la fin septembre.


Benoit Poirier, de Desjardins Marché des capitaux, hausse légèrement sa cible pour le titre de Stella-Jones(SJ, 46,89$), de 47$ à 49$, mais réitère sa recommandation neutre car il l’estime bien évalué. La société montréalaise a dévoilé vendredi des résultats relativement conformes aux attentes de l’analyste et la direction s’est de nouveau montrée prudente pour le reste de l’exercice. Ce ton circonspect n’empêche pas Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, de maintenir sa recommandation surperformance pour le titre et sa cible de 56$. Il croit notamment que Stella-Jones prépare une autre acquisition.


Au sud de la frontière, la plus importante transaction techno de l'histoire pourrait avoir lieu. Le fabricant américain de semi-conducteurs Qualcomm(QCOM, 63,75$US), un des fournisseurs d'Apple, gagnait 3% après avoir bondi de près de 13% vendredi sur des rumeurs que Broadcom préparait une offre publique d'achat non sollicitée. Cette dernière a confirmé le tout lundi, lançant une offre de 70$US par action de Qualcomm, soit 60$US au comptant et 10$US en actions. Qualcomm était elle-même en train de finaliser l'acquisition de NXP Semiconductors pour 38G$US.


Berkshire Hathaway(NY., BRK.B), conglomérat de Warren Buffett, a affiché une forte baisse de ses bénéfices au troisième trimestre, ses activités d'assurance ayant souffert des ouragans survenus aux États-Unis et du tremblement de terre au Mexique. La société accumule cependant des liquidités à une vitesse très rapide, ce qui lui donne des munitions pour une importante acquisition. Lisez le blogue de Yannick Clérouin sur les résultats.



 


 


 


 


 


 


 


 


image

Forum TI DevOps

Mercredi 12 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 18 septembre


image

Gestion de l'innovation

Mercredi 19 septembre


image

Objectif Nord

Mardi 25 septembre


image

Gestion du changement

Mercredi 03 octobre


image

Marché du cannabis

Mercredi 10 octobre

Sur le même sujet

Apple veut permettre la géolocalisation des appels d'urgence sur les cellulaires

Apple veut aider le système archaïque de traitement des appels d'urgence des États-Unis à ...

10 choses à savoir mardi

12/06/2018 | Alain McKenna

Ce qu'Hydro-Québec devrait exporter aux États-Unis, Metro livre partout le même jour, ce vélo sans pédale fait courir!

À la une

Auto: Hydro-Québec et l'américain Dana font de TM4 une coentreprise

L'équipementier automobile américain Dana allongera 165 millions $ pour devenir l'actionnaire majoritaire ...

Titres en action: Airbus, BlackBerry, Chrysler...

Mis à jour il y a 3 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici quelques annonces qui ont fait ou vont faire bouger les cours de ces entreprises.