Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/12/2017 à 06:31, mis à jour le 11/12/2017 à 10:47

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Publié le 11/12/2017 à 06:31, mis à jour le 11/12/2017 à 10:47

Photo: 123rf.com

1. Contexte


Wall Street s’apprête à ouvrir en hausse, poursuivant sur sa lancée de vendredi après les chiffres mensuels de l’emploi publiés aux États-Unis qui ont rassuré sur la vigueur de l’économie américaine. Les indices ont toutefois effacé une partie de leurs gains après l'explosion survenue dans le métro de New York, en pleine heure de pointe.


Dans l’attente des réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale mardi et mercredi, puis celles de la Banque centrale européenne(BCE) et de la Banque d’Angleterre jeudi, les investisseurs suivent par ailleurs le lancement des premiers contrats à terme sur le bitcoin, qui ont gagné plus de 20% au cours de la séance.


2. Prévisions


Les contrats à terme sur les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq, qui donnent la tendance avant l'ouverture officielle, progressent de respectivement 0,03%, 0,14% et 0,05%.


Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, gagne 0,39% à 63,65$US.


3. À l'étranger


Les Bourses asiatiques ont poursuivi leur ascension. À la Bourse de Shanghai, l'indice composite a gagné 0,98%, et à la Bourse de Hong Kong, l'indice Hang Seng s'est élevé de 1,14% grâce aux valeurs technologiques. Enfin, l'indice Nikkei de Tokyo a progressé de 0,56%.


Selon Reuters, Pékin a annoncé vouloir évaluer «pleinement» les implications pour les marchés des nouvelles règles en matière de gestion d'actifs, dont l'annonce avait fait chuter les marchés actions du pays le mois dernier.


En Europe à la mi-séance, la tendance est contrastée. Le CAC 40 de Paris cède 0,18%, le DAX de Francfort se replie de 0,09%, mais le FTSE 100 de Londres prend 0,55%.


La séance est assez creuse, mais le reste de la semaine s'annonce chargé avec les réunions jeudi des banques centrales américaines (Fed), européenne (BCE) et britannique (BoE), ainsi que la publication de nombreux indicateurs.


Selon la deuxième estimation de la Banque de France, le produit intérieur brut (PIB) devrait progresser de 0,5% au quatrième trimestre 2017, comme au troisième trimestre.


4. Agenda


Aucun indicateur économique ne sera publié ce lundi, ni au Canada ni aux États-Unis.


5. Titres en action


Benoit Poirier, de Desjardins Marchés des capitaux, abaisse légèrement ses prévisions de bénéfices pour le Canadien National(CNR, 103,08$) afin de refléter les problèmes temporaires liés au manque de capacité dans certains marchés. Il vise désormais un bénéfice de 5,01$ par action pour 2017(plutôt que 5,08$) et de 5,35$ l’action pour 2018(plutôt que 5,45$ par action). L’analyste, qui a rencontré quelques dirigeants du transporteur ferroviaire, se dit toutefois rassuré de la capacité de l’entreprise de prendre les mesures requises pour ajuster son réseau à la forte croissance de la demande dans des marchés comme le terminal intermodal de Brampton. Il recommande l’achat du titre et laisse sa cible à 116$, mais souligne que le titre se négocie légèrement à prime vis-à-vis celui du CP.


Frederic Bastien, de Raymond James, réitère son optimisme pour le titre de SNC-Lavalin(SNC, 56,38$). Il énumère plusieurs raisons qui devraient aider le titre à enregistrer une performance supérieure à son secteur en 2018, dont le contrat de 3,8G$ obtenu en Australie, le contrat potentiel du Réseau électrique métropolitain(REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec, et le fait qu’elle pourrait bénéficier du déplacement des sommes investies dans Groupe Aecon, en voie d’être achetée. L’analyste maintient donc sa recommandation surperformance et sa cible de 66$.


Drew McReynolds, de RBC Marchés des capitaux, fait passer sa cible pour le titre de Transcontinental(TCL.A, 27,54$) de 27$ à 28$ avant la publication des résultats du quatrième trimestre, le 14 décembre. Cette cible reflète désormais les prévisions de l’exercice 2018 qui s’est amorcé en novembre pour l’éditeur de Les Affaires, imprimeur et spécialiste de l’emballage. Il anticipe des revenus de 533M$, en baisse de 4,1%, et un bénéfice d’exploitation de 129M$, en recul de 3,7%. L’analyste laisse sa recommandation pour le titre à neutre.


Prometic Sciences de la Vie(PLI, 1,27$) a annoncé lundi avoir obtenu une désignation de médicament innovateur prometteur de la part de l’Agence réglementaire britannique des médicaments et produits thérapeutiques pour son médicament candidat PBI-4050 destiné aux patients atteints de fibrose pulmonaire idiopathique(FPI). Cette désignation pourrait accélérer le processus de commercialisation du médicament. Le titre de ProMetic a perdu 43% de sa valeur en 2017, malgré plusieurs développements positifs.



image

Sommet sur l'énergie

Mardi 23 janvier


image

eCommerce

Mardi 30 janvier


image

Financement PME

Mercredi 31 janvier


image

Sécurité alimentaire

Mardi 06 février


image

Usine 4.0

Mercredi 14 mars


image

Objectif Nord

Mardi 24 avril


image

Rémunération globale

Mercredi 25 avril


image

Femmes leaders

Mercredi 16 mai

Sur le même sujet

Apple va investir 350 milliards US aux États-Unis

17/01/2018 | LesAffaires.com et AFP

Le géant annonce aussi une facture fiscale salée de 38G$US après la nouvelle réforme et un bonus de 2500$US par employé.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Mis à jour le 17/01/2018

Rebond en vue à Wall Street, cible relevée pour TFI, beau potentiel pour Bombardier et des idées techno pour 2018.

À la une

Le truc fou d'Oprah Winfrey pour avoir une carrière de rêve

Mis à jour il y a 47 minutes | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une astuce que vous pouvez très bien appliquer à votre quotidien au travail...

Le Québec reste champion des subventions aux entreprises

Mis à jour il y a 6 minutes | Les Affaires

Le Québec verse deux fois plus de subventions aux entreprises que l’Ontario.

La blockchain au profit de l'humanité

17/01/2018 | François Remy

BLOGUE. Non, ce n’est pas le sermon du nouveau messie de la tech mais le critère d'un financement pour start-up.