Bombardier s'envole en Bourse: quelqu'un sait quelque chose...

Publié le 26/09/2017 à 14:36, mis à jour le 26/09/2017 à 16:44

Bombardier s'envole en Bourse: quelqu'un sait quelque chose...

Publié le 26/09/2017 à 14:36, mis à jour le 26/09/2017 à 16:44

Par lesaffaires.com

Décision américaine, Chine, Siemens? L'action de Bombardier (Tor., BBD.B) a soudainement bondi en cours de séance. Il s'est de toute évidence passé quelque chose sur les marchés financiers...


L'action du constructeur montréalais a décrit le plus grand bond en session depuis février 2016, avant de clôturer à 2,27$. L'envolée du jour permet au titre de repasser en positif pour sa performance de l'année en cours (+5,09%).


Trois facteurs pourraient expliquer la fébrilité des échanges de ce mardi:


1. Le Département du Commerce américain (DOC) aurait tranché en faveur de Bombardier dans le litige l'opposant à Boeing, et des initiés ne perdraient pas de temps en Bourse. Le ministre des Finances québécois, Carlos Leitao, a assuré ce mardi que le constructeur de Chicago ne parviendrait pas à prouver que Bombardier a nui à ses activités grâce aux aides gouvernementales. Les intervenants de marché s'attendent pourtant à ce que les autorités américaines annoncent l'imposition de droits préliminaires sur les CSeries.


2. Il y a ensuite les négociations en Chine avec les trois plus grandes compagnies aériennes, négociations qui pourraient déboucher sur des contrats dans quelques mois, a indiqué Reuters. Mais de potentielles commandes justifieraient-elles une telle augmentation des volumes de transactions? Un accord pourrait être annoncé lors d'une visite du Premier ministre canadien Justin Trudeau en Chine le mois prochain.


3. Il reste l'alliance conclue entre Siemens et Alstom. Car, oui, c’est officiel, le groupe allemand entre au capital du groupe français à hauteur de 50%. Le siège du groupe sera situé en France et son patron sera également français. «Siemens et Alstom s’unissent pour créer un champion européen de la mobilité», titre le communiqué de presse. Ce mariage pourrait nuire à Bombardier Transport, dont le siège social se trouve à Berlin.


 


D'un point de vue technique, rappelons tout de même les vendeurs à découvert ont largement réduit leurs positions ces derniers 15 jours: les paris à la baisse sur Bombardier ont vu leurs volumes chuter de 72,6 millions d'unités pour concerner environ 30 millions de titres actuellement.


 


image

Blockchain

Jeudi 28 février


image

Pénurie de talents

Mercredi 13 mars


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai

Sur le même sujet

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

01/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont marqué l'actualité boursière? SNC-Lavalin et Facebook en font partie.

La voiture volante de Boeing s'envole

23/01/2019 | AFP

Pour ce premier vol l’appareil a décollé, fait du vol stationnaire et a ensuite atterri.

À la une

Politique commerciale de Trump : et si le pire était à venir?

22/02/2019 | François Normand

ANALYSE - Trois enjeux pourraient avoir un impact majeur sur les entreprises et les investisseurs canadiens.

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/02/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?